Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 février 2011 1 07 /02 /février /2011 10:30

pochettemauveds01

veste-empire-brocarde.jpgLe week-end dernier, je suis allée faire des emplettes avec une amie au salon Paris Manga. C'était la première fois que je m'y rendais et j'ai été assez surprise par son côté "supermarché". On y retrouvait la plupart des boutiques habituelles pour ce genre de salon, mais comme j'y allais en tant que visiteuse, j'ai pris mon temps pour me pencher sur chaque stand. En plus des achats destinés à faire des cadeaux, je me suis faite plaisir. J'y ai déniché un manteau dans le style gothique, de belle qualité, sur un stand tenu par une boutique de La Rochelle www.kimikoandco.com

Puis, j'ai craqué pour divers accessoires made in China destinés surtout à me servir de modèles pour confectionner mes propres accessoires. Certainement quelques tutos en perspective !

Mais pour l'instant, je vais vous expliquer comment coudre une petite pochette en patchwork machine. Ce genre de mini sac est vraiment pratique pour ne pas être encombrée sur de tels salon, surtout lorsqu'on est chargée comme un baudet une fois les achats terminés. Pensez également à y glisser plusieurs furoshiki comme je vous montrais ici avec les pliages les plus efficaces à mon goût ici...

Attention, il ne reste pas beaucoup de temps avant Aiguilles en Fête qui débute jeudi !

 

On y va ?

 

Tout d'abord, il faut que vous choisissiez une fermeture à glissière qui corresponde à vos besoins. Je vous conseille une vingtaine de centimètres pour être bien à l'aise. J'appelle cette longueur A.

pochettemauveds02

Puis vous assemblez un patchwork selon vos envies qui fasse au final : A (largeur) x A + A + A (longueur)

Mon modèle est un peu plus long car la fermeture à glissière de la bonne couleur que j'avais en stock était très petite.

Pour le patchwork, je me suis contentée d'assembler des bandes.

 

On le matelasse ensuite en fixant au verso un rectangle identique de molleton, grâce à un point zigzag tout autour.

Faites des motifs avec des coutures droites ou des frises brodées, si votre machine le permet.

pochettemauveds03pochettemauveds05

pochettemauveds04

Le long du côté A, cousez une bande de tissu de A x 4,5 cm, pliée en deux - envers sur envers - par un coup de fer. Ceci est loin d'être indispensable, mais permet de masquer la fermeture à glissière : ce qui peut être pratique si la couleur n'est pas bien assortie !

 

Pour la bandoulière découpez une longue bande d'environ 1,20 m x 4 cm. Piquez endroit contre endroit sur toute la longueur à 0,5 cm, puis retournez-là. De chaque côté, faites un petit rentré et piquez très près du bord pour fermer le tube.

Repassez-la.

pochettemauveds06

A 7 cm du haut du patchwork (là où se trouve la bande ajoutée), cousez la bandoulière en commençant et en arrêtant à environ 2 cm des côtés. Disposez la bande à coudre sur le patchwork d'une manière décalée, à environ 25 cm d'une de ses extrémités.

Je n'ai fait qu'une simple couture, car ma pochette ne devait pas supporter un poids important. Je vous conseille cependant de doubler la couture, en insistant bien sur les côtés, pour éviter de mauvaises surprises ! Juste au cas où vous avez prévu de transporter de la saine lecture ou des lingots d'or...

Repliez-la avec un nœud pour ne pas qu'elle gène lors des opérations suivantes (cf. photo).

pochettemauveds07

 

Découpez une bande de la même taille que le patchwork dans le tissu de doublure.

 

Cousez-la selon ses largeurs à la fermeture à glissière, endroit de la doublure contre envers du zip. Vous obtenez un tube.

pochettemauveds08

Ajoutez maintenant le patchwork. Commencez par le haut pour positionner plus facilement la bande unie. Piquez-le avec le zip endroit contre endroit.

 


pochettemauveds09

Facultatif : Si vous n'avez pas peur de vous contorsionner avec la machine, vous pouvez faire une petite couture pour maintenir la bande unie bien au dessus du zip. (Pour cela, il faut ouvrir la fermeture à glissière, pour coudre ensemble la doublure et le patchwork envers contre envers, ce qui peut-être délicat car on doit "entrer" dans le tube de la doublure...). Le résultat est visible sur les photos ci-dessus.


Puis, faites de même avec l'autre largeur. Vous obtenez deux tubes contigus.

pochettemauveds10Voici un schéma (plan large, puis gros plan) pour mieux comprendre toute l'opération précédente (en pointillés verts, ce sont les coutures à faire pour fixer le côté A, puis le B au zip) :

zipexplications1

zipexplications2

 Retournez la doublure pour ne former qu'un tube (cf. photo ci-dessous).

pochettemauveds11

Puis, aplatissez-le de sorte à ce que la fermeture à glissière se situe à environ 5 cm du haut. Faites attention au sens de la bande unie ! Elle doit recouvrir le zip, ouverture vers le bas !

pochettemauveds12

Cousez le côté où ne se situe pas la "poignée" du zip, à  0,5 cm du bord. Retournez la pochette pour vérifier que vous ne vous êtes pas trompé ! Retournez à nouveau.

Puis, ouvrez la fermeture à glissière, et cousez l'autre longueur.

pochettemauveds13

Posez des biais de finition de chaque côté, avant de retourner votre pochette.

pochettemauveds15

Faites un joli nœud pour fermer la bandoulière et partez vous ruiner !

pochettemauveds14

Repost 0
Published by Agrafe - dans Furoshiki
commenter cet article
11 juillet 2009 6 11 /07 /juillet /2009 23:00


Dans la famille furoshiki (cf ici), voici une version qui demande l’intervention d’anses. J’ai déniché les miennes sur le site de Panduro, mais on en trouve un peu partout. La seule contrainte est qu’elles soient « circulaires » au sens large (les miennes sont des trapèzes !!), les anneaux sont d’ailleurs parfaits pour cet usage !

 

En prenant les côtés du carré de tissu deux par deux, on les glisse dans l’anse de l’extérieur vers l’intérieur. Puis on les fait contourner l’anse par l’extérieur, pour les nouer avec un double nœud sur le devant.

 

Facile ! Je suis certaine que vous allez adorer pour cet été !

 

Pour découvrir d'autres idées de pliage des furoshiki, parcourez mes rubriques Japon & Furoshiki !


Repost 0
Published by Agrafe - dans Furoshiki
commenter cet article
6 juin 2009 6 06 /06 /juin /2009 23:24

Alors que la Fête des Mères est dans quelques heures, j’en profite pour vous montrer comment emballer vos cadeaux d’une manière peu commune dans nos contrées !

 


Si vous n’avez pas de furoshiki sous la main (cf. ici) et que vous n’avez plus le temps d’en confectionner un original (cf. ici), pensez à utiliser un beau foulard carré, que la personne aimée chérira tout autant que son contenu. Mes divers exemples varient en fonction de l’objet à emballer, il faut juste penser à choisir la taille du tissu en fonction du cadeau, et à bien arranger les plis.

 


LIVRE OU BOÎTE

Version 1. En positionnant l’objet au centre du furoshiki disposé en losange, repliez le sommet du bas sur la boîte, et, s’il dépasse, glissez le bout au dessous. Repliez le sommet du haut vers le bas.

Faites un double nœud décoratif avec les sommets latéraux.

 

Les Japonais aiment aussi repasser sous le nœud le deuxième sommet replié, avant de le reposer au dessus. L’effet est particulièrement réussi si le tissu possède de beaux motifs.

 


Version 2. En positionnant l’objet comme dans la version précédente, nouez les sommets deux par deux, une paire après l’autre avec des doubles nœuds.

 


Version 3. En positionnant l’objet au bord du sommet du haut du furoshiki en losange, enroulez-le dans le tissu en le descendant peu à peu. 

 

Arrivé presqu’au bout, repliez le sommet du bas et déposez-le sur l’objet pour qu’il ne dépasse pas. Croisez les sommets latéraux au-dessus de l’objet, puis placez-les verticalement.


Retournez le tout et nouez-les d’un double nœud de l’autre côté.

 


Version 4. Pour une boîte longue. Positionnez le furoshiki en losange, l’objet au centre, placé dans le sens de la longueur. Nouez bien serré d’un double nœud les sommets de la diagonale perpendiculaire à la boîte. Glissez l’un des sommets latéraux sous le nœud et nouez-le avec le sommet libre.

 


BOUTEILLE

Placez la bouteille au centre du tissu en losange. Nouez les sommets en diagonale avec un double nœud au bord du bouchon.

Entortillez les deux bouts restants et faites un double nœud, bien au bord, pour former une anse.


Croisez les deux sommets latéraux d’un côté et faites-les revenir de l’autre pour les nouer d’un double nœud.

 


Si vous offrez deux bouteilles, allez-voir ici.

 

Dans le cas, moins probable d’un ballon (!), d’un melon ou d’une pastèque, vous pouvez utiliser la version alternative du premier balluchon expliquée ici. Et pour les objets sans forme précise, vous pouvez faire votre choix dans mes divers autres exemples disponibles dans la catégorie Japon.

 

Sachez que le tout premier exemple de ce post est également très pratique pour regrouper de petits objets dans une valise, en leur donnant une forme rectangulaire plus facile à ranger !

Ce qui peut être utile pour l'été qui arrive…

 

Toutes ces idées, n’oubliez pas d’y penser pour les anniversaires et la fin de l’année. En attendant :

 

Bonne Fête à toutes les Mamans !!

Repost 0
Published by Agrafe - dans Furoshiki
commenter cet article
4 juin 2009 4 04 /06 /juin /2009 10:48

Pour utiliser mon nouveau furoshiki (toutes les explications sont ici), j’ai commencé à photographier les diverses façons de nouer ce balluchon japonais que je connais. En voici un certain nombre pour réaliser de petits sacs pratiques, mais aussi forts jolis !

 

● La première est la plus simple : il faut juste nouer les côtés deux par deux avec un double nœud. On peut le porter tel quel,

 


Ou en faisant glisser une anse par-dessus l’autre et en la faisant tomber du bras, pour qu’il soit un peu plus fermé. Cette dernière est utile pour transporter des objets ronds, comme une pastèque ou un melon !

 


● La deuxième est basée sur le même principe, mais est nouée en diagonale.

 

● La troisième est un peu plus complexe, toutefois, l’effet final en vaut bien la peine !

Ici, il faut replier le tissu sur 1/3, puis resserrer les deux autres sommets du carré, avant de les croiser au dessus du premier pli.


Les extrémités latérales sont alors nouées avec un double nœud autour, d’une manière plus ou moins serrée (il faut pouvoir glisser des objets dans le sac).


Il ne reste plus qu’à confectionner l’anse en entortillant les sommets libres, puis en les nouant d’un double nœud, à leur extrémité.


Le sac se porte avec le nœud vers l’avant !

 

● La dernière est ma préférée : Cette fois, on noue d’un nœud simple les côtés deux par deux en serrant au maximum.


On obtient alors deux bandes de tissus de chaque côté dont on noue les extrémités d’un double nœud le plus au sommet possible.

C'est à vous de jouer !

Repost 0
Published by Agrafe - dans Furoshiki
commenter cet article
19 mai 2009 2 19 /05 /mai /2009 23:56
Alors que je n’ai pas encore eu le temps de prendre en photo le modèle de furoshiki terminé dont je vous parle depuis quelques jours déjà, voici un avant goût de son utilisation pour éviter les tristes sacs en plastique largement distribués par nos libraires…

 

En positionnant le tissu en losange, face non décorée vers le haut, on place côte à côte et verticalement deux livres de format relativement similaire en plein milieu. On les sépare ensuite horizontalement chacun d’un côté, puis on les écarte en les faisant « rouler » peu à peu vers l’extérieur.

 

Arrivés aux sommets du losange, on replie le tissu autour des livres afin de les emballer.
On les refait « rouler » dans le sens inverse en entraînant le tissu avec pour qu’ils reprennent leur place initiale.

Il faut ensuite croiser les deux autres sommets du losange verticalement...


Avant de placer le livre de droite sur le livre de gauche.


Ne reste plus, alors, qu’à bien tirer sur les sommets croisés,

de les entortiller sur eux-mêmes, avant de les nouer à leur extrémité avec un double nœud.

 Le tour est joué !

Repost 0
Published by Agrafe - dans Furoshiki
commenter cet article
17 mai 2009 7 17 /05 /mai /2009 22:28

En attendant d’avoir achevé un modèle de furoshiki (cf. ici) décoratif et personnel destiné à servir de sac fourre-tout ou d’emballage cadeau ultra original (qui, si tout se passe bien sera dévoilé et expliqué dès demain !), voici, en images, comment transporter, avec classe, vos bouteilles pour le pique-nique ou pour remercier vos amis de leur invitation à diner… Nul doute, dans ce dernier cas, que votre hôtesse sera très touchée de conserver le superbe foulard que vous aurez confectionné pour elle à cette occasion !

 

Le furoshiki que j’utilise ici est rectangulaire, si bien que j’ai placé les bouteilles dans le sens de la longueur, car il était suffisamment grand. Toutefois, si votre furoshiki est un carré, il suffit simplement de le disposer à plat en losange, afin de bénéficier de la longueur de la diagonale, pour former l’anse.

 

Tout d’abord, il faut positionner les deux bouteilles l’une à côté de l’autre bien au milieu du tissu. Sans les déplacer, on les couche sur le côté afin de former une ligne. Puis, on les recouvre avec le pan inférieur du tissu et on emballe les bouteilles dedans en les faisant simplement rouler vers le haut.


On les redresse ensuite, et l’on noue les extrémités du furoshiki avec un double nœud bien serré. Il suffit juste de glisser la main sous le nœud pour emporter les bouteilles par monts et par vaux.

 

Si vous avez utilisé un tissu carré, les extrémités à nouer ont de grandes chances d’être plus longues. Vous pouvez alors confectionner une anse plus grande en entortillant chacune, sur elle-même, puis en nouant à nouveau leur extrémité ensemble, mais le plus au bord possible cette fois. Vous avez ainsi formé un petit anneau pour y glisser la main !

 

La fête des mères approche, pensez à cette idée pour apporter de jolies bulles dans un écrin personnalisé à votre o-kâ-san adorée ! (Non, non, Maman, je vais essayer de ne pas oublier d'appliquer ces bons conseils le jour J !)

Repost 0
Published by Agrafe - dans Furoshiki
commenter cet article

Tirez La Chevillette...

  • : Agrafe et fanfreluches
  • Agrafe et fanfreluches
  • : Mes doigts fourmillent d’envies créatives à partager (couture, broderie, crochet, déco, bijoux…), je ne sais plus m’arrêter. Venez vous faire contaminer !
  • Contact

Rechercher

Archives

EXPO-VENTE

*********************

Découvrez ma boutique en ligne Âme Camélia sur ALittleMarket.

banniereamecamelia.jpg

*********************

Si vous voulez suivre les making of des créations que je destine à la vente ou mes coups de coeur, venez visiter mon autre miniblog

aylamilly.over-blog.com

*********************

 

... Et La Bobinette Cherra.