Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 09:33

wepam-sakura-1.jpg

 

Avec ce printemps précoce et ses fleurs de cerisier qui commencent à bourgeonner, j'ai eu envie de préparer ma décoration de table pascale... Les œufs on connaît ! Pour changer, j'opte donc cette année pour une ambiance Sakura (cerisier en japonais)... J'ai plusieurs idées de déco, mais voilà, maintenant, il faut trouver le temps de les réaliser !

 

J'ai donc choisi de tester pour l'occasion la pâte We-PAM. Comme c'était la première fois que j'essayais, j'ai préféré prendre le temps de voir comment elle se comportait avant de vous montrer le tuto...

Ce produit est commercialisé par les Colles & Couleurs Cléopâtre, je n'ai donc pas été surprise par sa bonne odeur d'amande, évoquant les petits pots de colle du temps de la Primaire (non, je vous jure, je ne l'ai pas sniffée !! Mais c'était tentant...).

wepam-sakura-5.jpg

Sa texture, elle, m'a surprise car elle est aussi différente de la Fimo et compagnie que de l'argile, dont j'ai l'habitude.

Elle colle un peu aux doigts et présente une élasticité particulière quand elle commence à sécher. Durcissant à l'air, il est un peu difficile de la manipuler sans laisser de traces ou de plis et craquelures, mais avec le doigt imbibé d'eau, on peut lisser la surface. Le temps de séchage est long, si bien qu'on peut revenir plusieurs fois pour affiner les détails.

Quant au résultat final, la réalisation est rigide et bien solide avec un aspect opaque que ne donne pas la Fimo, et le tout sans utiliser de four !

 

Il existe aussi des moules en silicone pour former de petites décorations. J'ai choisi les fleurs dans la même idée. Pour les former, il suffit de prendre une petite boule de pâte et de l'écraser avec le pouce dans la forme du moule pour l'estamper. Si, elle est trop grosse, il suffit d'ôter un peu de pâte et de recommencer, jusqu'à être satisfait. On peut enlever la forme et l'appliquer sur le support de son choix directement, ou la laisser sécher avant de la coller : c'est pratique pour décorer des pages de scrapbooking, par exemple !

wepam-sakura-4.jpg

Creavea.jpgVous pouvez trouver les produits chez Creavea :

http://www.creavea.com/porcelaine-froide/wepam/_fltr_,r202,m94.html

Et des idées avec la We-PAM ici :

http://leloisircreatif.canalblog.com/

 

 

Allez, place aux explications !

wepam-sakura-2.jpg

 

Matériel :

- Je voulais travailler avec un dégradé de roses, j'ai donc utilisé du We-PAM blanc et du rose fluo.

- Un petite boîte métallique ou un mini verre supportant la chaleur, dans lesquels tient la bougie de votre choix.

(j'ai prix une boîte à décorer TOGA, et une bougie Ikéa).

- Du papier sulfurisé.

- Du film étirable.

- Un petit récipient stable avec un peu d'eau.

 

Préparation de la pâte :

 

Protéger la table avec une feuille de papier sulfurisé.

 

Malaxer tout d'abord une belle noix de blanc avec une autre de rose, afin d'obtenir une couleur homogène, puis en prélever un tiers.

A celui-ci, ajouter la même quantité en blanc et malaxer à nouveau.

En plus de ces deux nouvelles nuances, préparer une boule de taille équivalente blanche et une autre rose fluo.

wepam-sakura-12.jpg

Disposer les boules colorées en dégradé et les accoler en un colombin rayé. Le rouler sur le plan de travail pour l'allonger, puis, le replier en deux avant de l'allonger à nouveau.

Renouveler l'opération, jusqu’a obtenir un effet de marbrures léger.

 

Former une grosse boule avant de l'aplatir en disque avec un rouleau pour plus de régularité ou les doigts. Les bords doivent rester irréguliers.

Avec le doigt mouillé lisser la surface au maximum et laisser sécher la surface pendant dix minutes. Elle ne doit plus être collante aux doigts.

wepam-sakura-11.jpg

Modelage :

 

Emballer la boîte métallique dans du film étirable en laissant un long rebord pour pouvoir tirer dessus facilement, lors du détachage. Je ne l’ai pas fait sur les photos et je l’ai bien regretté !

wepam-sakura-10.jpg

Poser la boîte / le verre au centre du disque de pâte et, délicatement, remonter les bords de celle-ci autour.

Ne pas hésiter à former des plis et des superpositions régulières tout autour : les pétales vont ainsi se former tout seuls. Lisser en serrant le long des parois de la boîte.

wepam-sakura-7.jpg

Au niveau de son rebord, recourber la pâte vers l'extérieur pour lui donner la forme d'une corolle ouverte. Accentuer les encoches des plis pour former les pétales.

Avec le doigt imbibé d'eau, lisser les bords externes au maximum, sans trop ramollir la pâte. Si cela arrive, laisser sécher la pâte pendant quelques minutes, et continuer.

wepam-sakura-8.jpg

Lisser les pétales pour adoucir les plis et faire disparaître les éventuelles crevasses. Il faut qu'il en reste pour garder un aspect nervures.

Laisser sécher une à deux heures, puis, écarter légèrement les pétales des bords de la boîte, et la décoller de la pâte en tirant sur le film transparent. Si c'est difficile, écarter le plus possible, sortir la boîte du film, et décoller celui-ci de la pâte.

wepam-sakura-9.jpg

Avec l'eau, lisser l'intérieur ce qui l'humidifiera, replacer la boîte à sa place et resserrer la pâte autour. Vérifier et corriger les éventuelles dernières traces et laisser sécher jusqu'au lendemain, voire davantage suivant le temps...

wepam-sakura-6.jpg

Votre bougeoir sakura est prêt !

wepam-sakura-3.jpg

Repost 0
Published by Agrafe - dans Décoration
commenter cet article
8 novembre 2010 1 08 /11 /novembre /2010 12:43

plateauxresineds01

Pour le Chibi Japan Expo, j'ai voulu proposer de petits plateaux, pour voir s'ils pouvaient trouver preneur. Comme ils n'étaient destinés qu'à transporter une tasse de thé ou deux de café, les gens hésitaient à se les offrir, en se demandant s'ils seraient franchement utiles. Toutefois, ils ne laissaient pas indifférents, et une gentille dame m'en a même acheté trois, à ma plus grande joie ! Je vous l'avoue, j'ai eu quelques déboires que je m'en vais vous expliquer pour qu'il ne vous arrive pas la même mésaventure !

plateauxresineds04Tout d'abord, il vous faut un plateau de bois brut. Pour le rendre doux au toucher, frottez-le avec du papier de verre à grain fin. Puis, déposez une couche de peinture acrylique que vous laissez bien sécher. Éventuellement, déposez une seconde couche, si la peinture n'est pas assez opaque. J'ai également peint les rebords avec de l'acrylique à effet métallique (argent ici). Vous pouvez, évidemment, utiliser un plateau de bois déjà peint, ou même en plastique !

plateauxresineds03Pour mesurer la quantité de résine nécessaire, afin de recouvrir le décor, j'utilise du sable, ou de la semoule de blé fine. J'ai choisi cette technique parce que je ne souhaitais pas mouiller mon bois. Pourtant, j'aurais dû prendre le temps de tester l'étanchéité des plateaux, car certains n'étaient pas bien jointifs, ce qui a engendré des fuites de résine. Ma nappe, pourtant protégée par du papier journal, ne s'en est pas remise !

plateauxresineds08Pour décorer le plateau, vous pouvez utiliser du joli papier épais, ou un assemblage avec la technique des serviettes en papier. Pour ma part, j'ai choisi du tissu.

Les plateaux n'étant pas parfaitement droits, il fallait découper un patron précis. Pour cela, il faut marquer les contours externes du plateau sur une feuille de papier. Puis, on mesure l'épaisseur du bois, comme sur la photo ci-dessous, avant de la déduire du précédent tracé.

plateauxresineds05Comme, le plateau n'est pas à angle droit, il faut couper le patron le long de deux côtés contigus seulement, en suivant le trait interne. Pour les autres côtés, contentez-vous de le plier le long du tracé.

plateauxresineds06Posez votre papier dans le plateau et repérez s'il est trop grand ou trop petit. Remarquez également les angles non droits. Dans mon cas, le patron était trop petit, j'ai pu le déplier pour obtenir la forme parfaite, avant de la découper.

plateauxresineds07Avant de reporter le patron sur le tissu et le découper, notez bien sa position, avec une petite flèche. Si le tissu possède un motif avec un sens précis, placez votre patron en faisant attention à celui-ci en fonction du placement des anses !

plateauxresineds09Déposez une grosse goutte de colle blanche PVA au centre du plateau et étalez-la avec un pinceau brosse.

plateauxresineds10Posez le tissu en le centrant (en respectant le sens défini par la flèche), puis marouflez-le du centre vers l'extérieur à l'aide d'une carte en plastique (une carte de fidélité périmée par exemple), afin d'enlever les bulles d'air et d'ajuster la position du tissu.

plateauxresineds11plateauxresineds12Laissez bien sécher avant d'utiliser la résine crystal.

Pour cela, il faut prévoir un récipient jetable dans lequel mélanger la mixture. Protégez votre table avec du plastique, puis une couche de journal.

Placez votre plateau dans un lieu où vous n'aurez pas besoin de le déplacer pendant 24 heures, sur un sac en plastique couvert de journal. Préparez une feuille de papier assez grande pour le recouvrir.

Mettez vos gants et gardez du "Sopalin" à portée de main. Dans le récipient, déposez un tiers de la mesure calculée plus haut (avec le sable) de durcisseur. Puis ajoutez deux tiers de résine liquide. Mélangez doucement à l'aide de la spatule pour rendre le mélange homogène (il devient transparent). N'allez pas trop vite pour éviter les bulles d'air.

plateauxresineds13Versez le mélange au centre du plateau, et inclinez-le dans tous les sens afin de répartir la résine partout. Posez-le bien à plat et recouvrez-le avec la feuille de papier jusqu'à la complète prise de la résine.

plateauxresineds14Si par malheur votre plateau fuit en faisant le test de l'eau évoqué plus haut. Prenez le temps de boucher les trous avec de la pâte à bois avant de le peindre. Si cette tâche vous rebute, vous pouvez également procéder à la mise en résine en deux temps. Tout d'abord, préparez une toute petite quantité de résine que vous déposez sur le fond en tissu afin de l'imprégner. Laissez durcir 24 h afin qu'elle bouche les trous en séchant. Vous devez poser votre plateau sur le sac en plastique uniquement. Cela permet de le décoller facilement au niveau des fuites inévitables (la résine étant visqueuse, elle ne coule pas comme de l'eau, mais elle va sortir tout de même).

Le lendemain, préparez la quantité nécessaire de résine, et coulez-la dans le plateau. Elle ne devrait plus s'échapper !

 

 

La résine permet de faire des incrustations lorsqu'elle est en grande épaisseur. Il existe également des colorants pour lui donner une teinte précise. À ce propos, méfiez-vous des tissus qui déteignent, car ils coloreront la résine lors de son application. Sachez également qu'elle peut s'appliquer en plusieurs fois, si bien que si votre plateau n'est pas parfaitement couvert, vous pouvez ajouter une nouvelle couche le lendemain. Cela peut arriver si votre support n'est pas plat, ou si le fond en bois ne l'est pas non plus. Je suis d'ailleurs confrontée à un problème cornélien avec l'un de mes plateaux. Celui-ci est si bombé en son milieu que si je veux cacher cette bosse sous la résine, il me faut dépasser le niveau des anses… Je n'ai pas encore de solution, mais j'ai une petite idée…

 

Le plateau ci-dessous a été dessiné aux feutres POSCA, je trouve que c'est une jolie idée pour Noël si vous avez des enfants : ils peuvent décorer un plateau avec un dessin de leur cru et faire ainsi un très beau cadeau original et intemporel à leur mamie. Qu'en pensez-vous ?

plateauxresineds02

Repost 0
Published by Agrafe - dans Décoration
commenter cet article
2 avril 2010 5 02 /04 /avril /2010 22:41

menuposcads1

Pour décorer votre table de repas de Pâques, tentez l'expérience des feutres POSCA  en dessinant sur un support de bois à la jolie découpe, spécial customisation ! (Je sais, je suis un peu obsédée en ce moment, mais c'est promis je ne vous embêterai plus avant longtemps !)

 

À décliner pour les mariages, et toutes les belles occasions de faire la fête autour d'un bon repas !

menuposcads5

Grâce aux deux faces, je me suis amusée à faire deux décors différents, en suivant simplement le tracé des découpes et en variant les couleurs. Le contraste entre le violet mat et sa version métallisée est vraiment sympathique.

Pour fixer le menu imprimé, on utilise une ficelle et deux minuscules pinces à linge, également coloriées, mais je vous conseille plutôt d'acheter de la peinture spéciale pour les tableaux noirs, afin d'écrire directement avec une craie !

Je me suis contentée d'utiliser un POSCA noir avec une très large pointe pour noircir rapidement le fond.

menuposcads3

Avec de la peinture aimantée, on peut aussi s'en faire un pêle-mêle pour afficher ses photos préférées. Et même, coller un miroir pour la chambre d'une jolie princesse.

 

Voici quelques détails, pour vous inspirer…

menuposcads4

Je vous souhaite de bons préparatifs Pascal !

Repost 0
Published by Agrafe - dans Décoration
commenter cet article
29 mars 2010 1 29 /03 /mars /2010 00:29
cadreposcads1
Allez, je reprends encore une fois mes feutres POSCA pour tenter l'expérience sur du carton ! C'est vite fait-pas très bien fait, mais je ne pourrais certainement plus le rendre davantage présentable…

cadreposcads2
Vous l'avez deviné, colorer ce type de support avec ces feutres est moins simple que le bois (comme ici) ou la porcelaine (ici) et le verre (ici). C'est surtout l'effet lissé qui n'est pas parfait. Je pense que cela est dû au fait que le carton absorbe trop vite. De plus, ajouter des motifs en surimpression a tendance à mélanger les couches.
cadreposcads3

Toutefois, pour embellir une chambre de petite fille en la personnalisant, le résultat est tout à fait correct. J'aime aussi le contraste entre les couleurs mates et les métallisées, et surtout la facilité d'utilisation. Bien moins collante que la technique des serviettes en papier, celle-ci a l'avantage de sécher très rapidement !
Allez-vous vous laissez tenter ? Surtout quand on connaît le nombre de supports en carton disponibles dans le commerce… Il faudrait que j'essaye sur un animal pour faire du Niki de Saint-Phalle-like, ce pourrait être amusant !
Repost 0
Published by Agrafe - dans Décoration
commenter cet article
18 mars 2010 4 18 /03 /mars /2010 19:27
boiteposcads1
J
e vous avais déjà présenté les possibilités offertes par les feutres POSCA sur la porcelaine (ici) et le verre (). Alors que le printemps approche à très grands pas, je me suis lancée dans la décoration d'un coffret à bijou en bois brut. En général, peindre un tel objet dans le dessein d'y appliquer volutes et motifs plus ou moins complexes demande un certain doigté… Avec les POSCA, tout devient un jeu d'enfant.
La gamme de couleurs est très entendue avec des teintes mates ou métallisées
, et surtout diverses largeurs de pointe permettant de larges aplats ou de fins tracés. Peut-être un peu chers, je vous les conseille néanmoins, car ils permettent d'appliquer des teintes claires sur des foncées d'une manière correcte. Attention tout de même lors de l'application, car les couleurs sont miscibles entre-elles surtout si elles ne sont pas sèches.
Pour bien les utiliser, il faut amorcer la pointe en l'écrasant sur une feuille de papier, afin que l'encre l'imbibe. Il vaut mieux faire un essai avant de commencer le dessin, pour être certain de ne pas avoir un débit trop rapide après cette opération.


boiteposcads2
Cette méthode peut s'appliquer à tout support en bois, même déjà peint. Je ne peux malheureusement pas vous indiquer comment trouver ce joli coffret car on me l'a offert. Toutefois, j'ai trouvé une petite annonce de particulier sur le net à cette adresse, et j'ai bien l'impression qu'il s'agit du même coffret. Dépêchez-vous, il n'y en a que deux !


Je vous conseille de poncer, avec du papier de verre fin, les bords de l'objet en bois que vous souhaitez peindre, afin d'obtenir une finition parfaite. Puis de vous armer de vos feutres pour vous lancer dans une décoration éclair !
fleurposca
Avec un crayon à papier reportez le motif sans trop appuyer. Appliquez le fond blanc avec un feutre à pointe large, puis la partie verte claire avec un feutre à pointe moyenne. Avec le feutre métallisé bleu à pointe moyenne, formez le cœur.
Laissez bien sécher avant de dessiner les parties vertes foncées au feutre à pointe moyenne.
boiteposcads3
Marquez les bords de la boîte avec les feutres bleu métallisé et argenté (vous pouvez en choisir un à pointe large et plate qui permet un tracé régulier).


Sur les côtés, j'ai choisi de faire deux bandes régulières : une blanche et l'autre vert clair. Puis une fois sèches, appliquez un liseré vert foncé et quelques volutes irrégulières ici et là. Utilisés les divers décrochés pour changer de couleurs, afin de faire ressortir le design de l'objet. Pour la poignée en bois, je me suis contentée de colorer la moitié seulement, pour ne pas risquer de déborder dans les endroits difficiles.
boiteposcads4
J'ai procédé de même pour l'intérieur, où j'ai seulement bordé les casiers de bleu, sans me battre avec la charnière ou la base du miroir ! Il existe cependant des feutres ultra fins qui pourraient bien résoudre le problème, si vous êtes perfectionniste.

boiteposcads5
boiteposcads6
motiffleurds03-2.jpgVoici quelqu'autres motifs peu complexes pour décliner la technique sur boîte de mouchoirs, plateau ou pots divers (cliquez dessus pou obtenir une grande version). Laissez-vous tenter !

motiffleurds02-1.jpg











motiffleurds01-2.jpg








motifpapillonds01-1.jpg












oiseaucercleds.jpg
Repost 0
Published by Agrafe - dans Décoration
commenter cet article
27 février 2010 6 27 /02 /février /2010 19:54

  raisinds01

Laurence m’a demandé si je possédais un modèle de feuille de vigne pour réaliser une grappe de raisin en pâte à sel. Je lui ai donc proposé d’imaginer un tuto pour transposer son dessin en 3D. Après quelques difficultés de séchage, voici le résultat de mes expérimentations.

Comme je n’avais pas montré clairement comment colorer la pâte à sel dans la masse, l’occasion était trop belle ! Cette façon de procéder permet d’obtenir des teintes douces, apportant un côté « ancien » à l’objet modelé. Normalement, les couleurs restent dans la nuance choisie, bien que plus claire après séchage, lorsqu’on laisse l’objet prendre tranquillement son temps (il faut plusieurs jours en fonction de l’épaisseur et de l’humidité d’origine de la pâte). Mais, ici, pour aller vite, j’ai été obligée de passer la grappe au four, et elle a un peu doré. Le résultat n’est pas raté pour autant, mais il ne correspond pas à ma première intention…

raisinds02
La première étape consiste à la préparation de la pâte à sel (cf. ici pour les proportions), puis à sa colorisation. Il suffit d’y ajouter une bonne rasade de gouache et de bien mélanger. Si la pâte est trop molle, laissez-la un peu sécher à l’air libre.

LA GRAPPE

Tout d’abord, il faut former la grappe et aplatissant un morceau de pâte sur une feuille de papier sulfurisé, dans le haut on peut modeler un morceau de sarment. Pensez à prévoir l’emplacement du trou de fixation : ne le faites pas trop près du bord pour qu’il soit assez solide.

raisinds03
Dès lors, ajoutez les grains de raisin en essayant de ne pas les faire trop réguliers, tout en les superposant !

raisinds04
LES FEUILLES

Pour créer un effet de contraste, j’ai préparé deux pâtes de verts différents, qu’il faut étaler uniformément avec un rouleau à pâtisserie sur du papier sulfurisé.

raisinds05
Imprimez les deux modèles de feuilles  que j’ai dessinés dans des tailles différentes (deux grandes, une petite). Découpez-les grossièrement, puis déposez-les sur la pâte.

feuillevigneds01feuillevigneds02
Découpez les formes avec un couteau lisse. Si, comme moi, vous avez une quantité de pâte limitée, utilisez une feuille de papier sulfurisé pour séparer les deux feuilles.

raisinds06raisinds07

À l’aide d’une épingle, perforez le papier en suivant le tracé des découpes des feuilles. Puis, enlevez l’excédent de pâte en suivant les points.

raisinds09
Lissez la surface et arrondissez en douceur les contours avec un doigt mouillé.

raisinds10
Puis, formez des angles représentant les bords crénelés des feuilles. Il n’est pas nécessaire de reproduire fidèlement les dessins.
raisinds11
En revanche, regardez bien comment son disposées les nervures, car elles sont spécifiques à la vigne, lorsque vous les marquez avec un cure-dent.

raisinds12
Laissez-les s’assécher pour pouvoir les manipuler sans risque.

ASSEMBLAGE

Une fois la consistance des feuilles obtenue, disposez deux grandes feuilles de couleurs différentes sur la grappe, comme sur les photos.
raisinds13
Ajoutez, ensuite, une petite en lui donnant du relief grâce à des boudins de papier d’aluminium.

raisinds14
Placez la grappe sur un plateau bien rigide, et maintenez les bords de la grande feuille qui dépasse relevés d’une manière décorative avec des morceaux d’essuie-tout enroulés en tubes.

raisinds16
Il ne reste plus qu’à s’armer de patience pendant le long séchage  En cours, vous pouvez vérifier le trou de fixation, lorsque vous pourrez manipuler la grappe sans risque.

raisinds17
Si, dans votre précipitation, vous brisez les feuilles, recollez-les soigneusement avec de la colle néoprène (invisible une fois sèche).

Vous pouvez rehaussez les couleurs en appliquant un lavis coloré, et protéger votre réalisation avec un vernis mat.

Glissez rubans ou cordages dans l’orifice et accrochez-la pour décorer votre intérieur douillet !
raisinds18

Repost 0
Published by Agrafe - dans Décoration
commenter cet article
5 février 2010 5 05 /02 /février /2010 19:56

cadrevernisds07

Parfois, il suffit de pas grand-chose pour égayer son petit chez-soi avec une touche personnelle… Alors que les photos numériques emplissent nos disques durs, il arrive d’avoir la nostalgie des tirages argentiques, ou l’envie de multiplier les portraits de nos proches sur les murs ou les buffets. Il n’est pas toujours facile de dénicher le cadre idéal qui puisse mettre au mieux en valeur ces souvenirs chers à notre cœur. Qu’à cela ne tienne : il n’y a qu’à le décorer soi-même !

De nombreuses possibilités existent qui seront toutes autant de sujets à vous montrer à l’avenir, mais il en est une qui m’est toute personnelle, et à laquelle vous n’aurez peut-être pas pensée.

 

cadrevernisds02

Voilà une bonne dizaine d’année, j’étais prise d’une frénésie qui maintenant me fait sourire : j’étais folle de vernis à ongle ! J’en collectionnais de toutes les couleurs et m’amusais, avant l’heure des faux ongles made in Asia, à les utiliser pour dessiner des fleurs ou des rayures sur mes phanères parfaitement manucurées…


Mon budget étant limité, je me fournissais dans les bazars où les flacons ne dépassaient pas 10 F. Devant les ravages provoqués par les produits de mauvaise qualité, l’envie m’est passée très vite, mais, je n’ai jamais pu me résoudre à jeter mon incroyable collection…

cadrevernisds03

Si mon expérience vous interpelle dans votre vécu, achetez-vous un stock de petit cadres en bois nu (les miens proviennent d’Ikéa) et lancez-vous dans leur vernissage décoratif ! Je ne sais pas si de tels vernis à ongle sont encore en vente pour pas cher, mais une chose est sûre, on ne trouve pas de peinture produisant de tels effets, et surtout aussi simple d’applicatio, dans les magasins de loisirs créatifs (Pour la peinture vitrail, il faut du solvant pour nettoyer son pinceau, et cela sèche plus lentement…).

cadrevernisds04

Pas besoin de savoir dessiner : comme moi, choisissez les bandes et autres parallélogrammes bien plus faciles à peindre.

cadrevernisds06

Jouez sur les textures : brillance de l’uni, délicatesse du métallisé ou girly du pailleté, ainsi que sur les couches successives pour un effet plus ou moins laqué. Un seul conseil, tirez bien le vernis comme avec de la laque, pour minimiser les coups de pinceau, et peignez dans le même sens et sur toute la longueur désirée. Laissez bien sécher entre chaque couche, pour ne pas faire de marques disgracieuses.

cadrevernisds05

Si vous préférez former un motif, tracez-le très légèrement au crayon pour qu’il ne soit pas visible à travers la transparence des couleurs. Vous pouvez faire de petits pois ou des fleurs sommaires en posant rapidement des gouttes fines. À vous de faire marcher votre imagination…

Je suis persuadée que vous allez bien vous amuser !

cadrevernisds01

Repost 0
Published by Agrafe - dans Décoration
commenter cet article
26 janvier 2010 2 26 /01 /janvier /2010 22:11
lampeds24

Un peu de déco pour changer l’ambiance de son intérieur ne fait pas de mal de temps en temps. Me voilà prise d’une envie de lampe fleurie… Cela fait bien longtemps que je n’avais pas ressorti, mon vernis-colle et mes papiers colorés pour confectionner un abat-jour tout droit sorti de mon esprit biscornu. Allez-vous tenter l’expérience à votre tour ?

Cette drôle de chose est prévue pour être totalement asymétrique, mais si vous aimez la régularité, rien ne vous empêche d’utiliser une carcasse d’abat-jour, comme base à customiser.
lampeds25

lampeds01

Le matériel est simple :


- de la colle pour serviette en papier et un pinceau brosse large

- du papier de soie à effet matière (soie de paille — je vous déconseille le papier de soie classique, car il déteint et se décolore rapidement au soleil)

- un pied de lampe

- du fil de fer enrobé de plastique blanc d’1,4 mm de diamètre minimum

- un peu de fil identique mais plus fin pour les ligatures

- diverses pinces (couper, tordre, écraser)
lampeds13

 

LA CARCASSE

La première étape consiste à créer la forme générale. Pour cela, il faut tracer un patron à l’aide d’un compas, ou d’une assiette de bon diamètre.

lampeds02

Repérez ce dernier avec une règle, puis dessinez au centre la circonférence de la douille du pied de lampe.

lampeds03

Formez une boucle avec l’extrémité du fil de fer. Placez-le le long du diamètre tracé. Au niveau du cercle de la douille, formez un angle droit.

lampeds04

Puis entourez la douille, une fois et demi, avant de faire un nouvel angle droit et de poursuivre le diamètre.

lampeds05

Au niveau du large cercle, formez un angle droit et suivez la circonférence, jusqu’à rejoindre la boucle du début, dans laquelle vous passez le fil.

Continuez, jusqu’à terminer le cercle, coupez l’excédent et formez une boucle afin de le fixer.

lampeds06

Coupez deux petits bouts de ligature pour maintenir les deux boucles à leur place.

Vous obtenez la base de la carcasse (si vous souhaitez que votre abat-jour reste bien plat, je vous conseille plutôt d’acheter un cercle pour lampe dans le commerce, il sera plus stable).


Avec le fil épais, formez un cercle de petit diamètre, et coupez 6 brins de longueurs égales, correspondant à la taille souhaitée de l’abat-jour.

Réalisez une boucle à l’une des extrémités et fixez-la sur la base. Répartissez les brins régulièrement.

lampeds07

Glissez l’un d’eux dans le petit anneau et réalisez un tour complet au niveau souhaité.

lampeds08lampeds09

Déterminez sa position en fonction de la forme finale. Ici, l’orifice est décentré et penché sur le côté : une partie des montants de l’abat-jour sera donc plus courte que l’autre.

Faites de même avec les autres brins, et courbez les bras de soutien pour obtenir un résultat qui vous plait. Fixez les diverses positions avec des ligatures.

Pour achever la carcasse, vous pouvez assembler les six brins qui dépassent selon vos envies : en pointe, avec des spirales

Pour ma part, j’ai tenté la corolle de pétales : les brins sont assemblés deux à deux en les entortillant l’un autour de l’autre.

lampeds10

Puis, j’ai ajouté dans les interstices, trois petits brins, aux extrémités desquels j’ai formé des boucles de fixation.

lampeds11

lampeds12

LE DÉCOR

J’ai choisi un dégradé de papiers roses. Pensez à bien protéger le pied de lampe qui sert de support !

lampeds14

Afin d’éviter les démarcations, il faut découper le papier en déchirant les fibres.

lampeds15

On travaille par tiers comme pour un abat-jour classique.

lampeds19-1

Tout d’abord, on place un morceau de papier à cheval sur deux montants.

lampeds16

Puis, on l’enduit de colle, tout en repliant les côtés par-dessous, afin de le fixer autour.

lampeds17

lampeds18

On passe ensuite aux montants suivants, avant de superposer un nouveau morceau à cheval sur les parties nues. L’important est de bien tout encoller (extérieur, comme intérieur).


lampeds20


Pour obtenir un effet de dégradé, on procède pas étage et par couleur.

Comme le vernis-colle sèche rapidement, on obtient une base assez solide pour continuer, pour peu qu’on travaille en spirale.

lampeds21

La corolle demande davantage de patience. Il faut réaliser trois pétales, laisser sécher 30 minutes à 1 heure, et enfin s’occuper des trois autres.

Pour les pétales, on place cette fois le papier par dessous et l’on replie les bords sur le dessus. Il est donc nécessaire, ici, de doubler la couche de papier et ajoutant de petits morceaux superposés pour apporter un peu d’épaisseur.

lampeds22

Veillez bien à masquer tous les fils, en ajoutant de tout petits morceaux, au besoin, pour bien finaliser l’ouvrage.

lampeds23

Laissez un peu sécher avant de corriger les éventuelles déformations. Remarquez que j’ai choisi d’abaisser l’un des côtés du cercle davantage que l’autre : les deux rayons ne sont donc plus dans l’axe horizontal du patron comme je vous l’expliquais plus haut à propos du cercle spécial luminaire.

lampeds27

Attendez la fin de la journée avant de pouvoir enfin illuminer votre intérieur !


lampeds26
Repost 0
Published by Agrafe - dans Décoration
commenter cet article
22 octobre 2009 4 22 /10 /octobre /2009 20:33

 

Une envie de modelage ludique ayant pointé son nez, j’ai ressorti mes terres spécialement conçues pour éviter une cuisson à haute température. Si vous ne connaissez pas encore cette matière douce et pratique, je vous propose de tenter la fabrication d’un joli écrin pour conserver de petits objets précieux.


Il existe de nombreuses marques et coloris de pâte à modeler durcissante à l’air. Souvent utilisée par les écoles, elle permet, si l’on prend le temps de bien travailler, d’obtenir des créations originales. Elle se travaille comme de l’argile pour céramique cependant, bien que solide une fois sèche, elle ne possède pas une résistance aussi efficace que la terre cuite. Son aspect est très proche, mais elle se ramollit lorsqu’on applique de l’eau avec insistance. Oubliez donc vos envies de porte-savon, et préférez les photophores, pots ou vide-poches.

La pâte peut aussi facilement se peindre avec de l’acrylique, en attendant bien que les diverses couches sèchent l’une après l’autre.


Le modèle que je vous propose utilise comme base un petit pot de sauce à fondue, mais vous pouvez récupérer toute autre forme désirée (verre, bouteille, ronde ou carrée…) selon un principe identique.

Tout d’abord, il faut étaler un cercle de pâte correspondant à la taille de l’objet utilisé comme support. Pour le pot de sauce, le diamètre est d’environ 15 cm pour une épaisseur d’1 cm. Utilisez un film plastique lisse (sac congélation) comme base pour protéger la table et surtout pour permettre de faire tourner le disque facilement.

À l’aide d’un couteau à lame lisse trempé dans un verre d’eau, lissez, sans trop appuyer, la pâte.


Emballez votre bocal dans du film étirable en évitant les plis au maximum, sans recouvrir le couvercle. Déposez-le au centre du disque.

Retournez le tout et commencez à resserrer la pâte autour du support de verre.


Pour cela, positionnez vos deux mains autour et appuyez avec douceur et petit à petit. Les gros plis de la collerette vont se résorber. Attention de ne pas travailler trop fort car il ne faut pas diminuer l’épaisseur de la pâte au niveau du cul du bocal.

Une fois l’opération terminée, lissez l’extérieur avec le couteau humide, toujours sans appuyer trop fort. Au niveau des plis, vous pouvez croiser les mouvements et bien humidifier pour les faire disparaître.

Afin d’obtenir un récipient de taille bien régulière, utilisez un objet droit que vous déplacerez tout autour. Avec la pointe du couteau bien posée sur l’objet, reportez sa hauteur sur le récipient avec de petites encoches. Puis, reliez-les entre-elles, et coupez l’excédent de pâte selon la marque. Remettez rapidement les chutes de pâte dans l’emballage plastique, pour éviter qu’elles ne sèchent.


En trempant le doigt dans l’eau, lissez en arrondissant le bord découpé.

Décollez délicatement le film étirable du bocal, afin d’ôter ce dernier. Retournez le pot de pâte et enlevez le film qui y adhère.

Lissez avec douceur l’intérieur avec le couteau.

Puis, laissez sécher une heure, pour qu’il prenne un peu de solidité.


Avec le doigt mouillé fignolez le rebord et les derniers détails, avant de modeler les décors de votre choix.

Pour les spirales, formez de fins colombins réguliers. Pour les pétales, préparez quelques boules de même taille, puis donnez-leur la forme d’une goutte, et aplatissez la partie renflée. Enroulez chacun les uns autour des autres, avant de raccourcir la tige. Humidifiez bien cette dernière, ainsi que la surface du pot où elle doit être appliquée, avant de les assembler. Les éléments se collent facilement à l’aide d’eau.

N’hésitez pas à laisser la pâte durcir de temps en temps : il suffit d’humidifier légèrement et ponctuellement chaque élément si on doit le rectifier ultérieurement. On ne risque pas, ainsi, d’abîmer une autre partie déjà parfaite.

Faites sécher votre objet une fois terminé pendant plusieurs heures. Évitez de le placer près d’une source de chaleur trop puissante pour accélérer le processus : vous risquez d’obtenir des fentes disgracieuses pas toujours commode à réparer.


Lorsque le séchage n’est pas terminé, mais que la structure n’est plus molle, vous pouvez aussi pratiquer de petits orifices décoratifs (aiguille à tricoter, cure-dent…). Si, dans ce dernier cas, vous avez choisi un verre comme support, vous obtiendrez ainsi un magnifique photophore !

Repost 0
Published by Agrafe - dans Décoration
commenter cet article
28 août 2009 5 28 /08 /août /2009 15:11


Économique et simple de préparation, la pâte à sel a toujours la cote ! Bien sûr, on peut facilement basculer dans le mauvais goût, mais jouer avec le kitsch peut-être aussi très amusant. Surtout si l’on aime la couleur. Toutefois, l’aspect naturel de pain doré de la pâte peut apporter un charme désuet qui me plait assez…

 

Alors que mes agrafons patouillaient librement, l’un s’essayant aux empreintes, l’autre à l’élaboration d’un igloo (!), j’ai opté pour une couronne champêtre à accrocher dans la maison pour apporter une touche automnale ! (Je n’ai pas la chance d’habiter à proximité d’un champ de maïs pour y glaner quelques épis dorés !)

 

La recette de la pâte à sel est simple : deux doses de farine, pour une dose de sel fin. Plutôt que d’indiquer une quantité d’eau précise, je préfère toujours en ajouter petit à petit pour être bien certaine de ne pas la noyer ! Lorsque le mélange devient souple sans coller aux doigts, il ne reste plus qu’à se mettre au travail !

Pour décoller plus facilement les modelages, pensez à utiliser du papier sulfurisé. Il permettra ensuite, de déposer l’objet directement dans un plat à four, avant la cuisson !

 

Pour fabriquer la couronne, il faut allonger trois colombins de même largeur et longueur, puis de les tresser ensemble.

 

Lorsqu’on les positionne en cercle, le raccord n’a pas besoin d’être beau, car il sera recouvert de grappes de raisin.


Lors de cette opération, il est rare que les colombins soient parfaitement lisses. Vous pouvez tout à fait conserver cet aspect brut, mais si vous préférez une texture plus veloutée, il suffit simplement de lisser tout doucement avec le doigt imbibé d’eau leur surface. Attention de ne pas trop mouiller au risque de rendre la pâte collante ! N’oubliez pas que la colle de farine est plutôt efficace, quand on n’a rien d’autre sous la main…

 

Alors qu’on laisse le tout sécher, c’est le moment de réaliser les décors figuratifs. Pas la peine de se compliquer la vie : des grappes de raisin ne demandent pas de talent particulier dans l’art du modelage ! Pour faire les grains, rien de plus simple : découpez un long colombin fin et divisez-le en petits morceaux de même tailles. Roulez chacun en de petites billes et disposez-les sur le raccord de la tresse, sans oublier de les superposer à certains endroits pour obtenir le bombé de la grappe.

 

Pour découpez les feuilles, aplatissez une grosse boule. Incisez-la avec un couteau de cuisine à lame lisse, pour dessiner les feuilles de vigne. Marquez les nervures, avec un cure dent par exemple, et disposez-les à la base des grappes de manière plus ou moins tordue pour donner de la vie. Pour qu'elles adhèrent mieux, ajoutez un peu d'eau à la place du futur emplacement. Afin de parfaire le résultat, vous pouvez torsader de fins colombins pour figurer les tortillons de la plante.

 

Il ne reste plus qu’à cuire doucement l’objet pour le solidifier.

En effet, la pâte à sel est très sensible à l’humidité. On peut très bien la laisser sécher naturellement, mais je pense qu’il est préférable de la passer au four. Ma mère a déjà subit la cruelle déception de voir une jolie couronne achetée dans un magasin, écrabouillée lamentablement sur le sol : elle avait absorbé toute l’humidité ambiante de la pièce au point de se ramollir totalement !


Pour la cuisson, le four doit être à température très basse et cuire lentement pendant deux à trois heures. Il ne faut pas que la pâte brûle, mais obtenir une douce teinte dorée toute en nuances apporte une jolie note à l’objet fini.


Plus le modelage est épais et plus il faut attendre longtemps pour que la cuisson se fasse à cœur.

C’est le cas du joli éléphant, ci-dessous, modelé par ma cousine Marlène.

Elle est également l’auteur du sympathique soleil jovial. Peut-être le peindra-t-elle par la suite pour en faire une broche. Pour cela, utilisez de l'acrylique, avant de poser une couche de verni satiné.

 

Sachez qu’on peut également colorer la pâte avant cuisson, mais ce sera l’objet d’un futur sujet…

 


Repost 0
Published by Agrafe - dans Décoration
commenter cet article

Tirez La Chevillette...

  • : Agrafe et fanfreluches
  • Agrafe et fanfreluches
  • : Mes doigts fourmillent d’envies créatives à partager (couture, broderie, crochet, déco, bijoux…), je ne sais plus m’arrêter. Venez vous faire contaminer !
  • Contact

Rechercher

Archives

EXPO-VENTE

*********************

Découvrez ma boutique en ligne Âme Camélia sur ALittleMarket.

banniereamecamelia.jpg

*********************

Si vous voulez suivre les making of des créations que je destine à la vente ou mes coups de coeur, venez visiter mon autre miniblog

aylamilly.over-blog.com

*********************

 

... Et La Bobinette Cherra.