Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 novembre 2011 2 08 /11 /novembre /2011 10:28

bonnetgivreds19

Chaque automne, je replonge dans mes réserves de pelotes pour m’amuser à tricoter de nouveaux bonnets rigolos. Comme je pars toujours à l’aventure, j’obtiens des formes souvent bizarres suivant l’enchaînement aléatoire des tailles de laines et d’aiguilles. Cette fois-ci, j’ai l’impression d’avoir construit un véritable monument ! Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais il m’évoque un peu la Russie, peut-être à cause de son aspect doux et de ses coloris froids.

bonnetgivreds01

Si l’envie vous prend d’en vouloir un aussi, je vous en donne les explications. Évidemment, d’une année sur l’autre, il devient impossible de retrouver les mêmes fils. Et comme je pousse le vice à n’acheter que des pelotes en promos (donc en passe de disparaître, ou dénichées dans d’obscures solderies), j’ai essayé de rechercher sur divers sites des laines de substitution pour vous aider… Ce qui sera obsolète dans quelques mois !

Pour compenser, j’ai photographié mes laines pour que vous voyiez à quoi elles ressemblent.

 bonnetgivreds02

Fournitures :

- Laine 1 : fil chiné / dégradé bleu (ma pelote est un coton pour l’été, donc introuvable… ex : Pingouin, Broadway, coloris : aquarium ; Pingouin, Yarn 3, coloris : Navy jaspée ; Phildar, Fil TAIGA, coloris : brume ; Phildar, Fil SAVANE, coloris : myosotis)

bonnetgivreds03

- Laine 2 : fil douillet bleu ciel (ex : Phildar, Fil PHIL DOUCE, coloris : givre ; ou Fil COCOON, coloris boréal ; Pingouin, Baby Soft, coloris : ciel)

bonnetgivreds08

- Laine 3 : fil poilu dégradé irisé (je n’ai trouvé que de l’uni, ex : Pingouin, Pingo Soleil, coloris : gris clair)

bonnetgivreds04

- Laine 4 : fil à bouclettes pour aiguilles 7 (toujours en vente : Pingouin, Pingo Nounours, coloris : givre)

bonnetgivreds07

- Laine 5 : fil à bouclettes blanc (Impossible de dénicher du blanc en ce moment, incroyable !!, ex : Pingouin, Pingo Étoile, coloris : écru)

bonnetgivreds05

- Laine 6 : fil à bouclette beige (ex : Phildar, Fil BOUCLETTE STRETCH, coloris : naturel)

 bonnetgivreds06

- Aiguilles à tricoter n° 3 et n° 5

- Aiguille à tapisserie (gros chas et bout arrondi)

 

Au travail !

Pour les points, je ne détaille pas, pour plus d’infos, regardez les autres sujets « tricot » du blog. Mais pour les débutants, vous trouverez ici, le montage de mailles et les mailles endroit et envers, ainsi que les types de tricot .

Pour rappel : le point mousse : toutes les mailles à l’endroit, jersey : un rang endroit, le suivant envers, et ainsi de suite, les côtes 4/4 : 4 mailles endroit, 4 mailles envers, etc. , les côtes 2/2 : 2 mailles endroit, 2 mailles envers, etc.

 

Montez 96 mailles avec les aiguilles 5 en laine 1.

Faites 5 rangs en côtes 4/4 en laine 1,

6 rangs en point mousse en laine 2,

6 rangs en jersey endroit en laine 3,

2 rangs en point mousse en laine 4.

Avec les aiguilles 3, 12 rangs en côtes 2/2 en laine 5.

En point mousse :

2 rangs en laine 6,

2 rangs en laine 5,

2 rangs en laine 6,

2 rangs en laine 5,

2 rangs en laine 6,

1 rang en laine 5.

Avec les aiguilles 5, 5 rangs en jersey en commençant par un rang envers, en laine 3.

Puis, 4 rangs en jersey en laine 2.

Vous obtenez 17 cm de hauteur. Si ce n’est pas suffisant, continuez avec cette laine jusqu’à atteindre la bonne hauteur, en terminant avec un rang envers.

 bonnetgivreds09

bonnetgivreds10

bonnetgivreds11

Diminution :

En jersey endroit, tricotez 2 mailles ensemble tout le long des rangs endroit ; et tricotez normalement les rangs envers.

Rang 1 : on obtient 48 mailles (endroit).

Rang 2 : 48 mailles (envers)

Rang 3 : on obtient 24 mailles (endroit).

Rang 4 : 24 mailles (envers)

Rang 5 : on obtient 12 mailles (endroit).

Rang 6 : 12 mailles (envers)

Rang 7 : on obtient 6 mailles (endroit).

 bonnetgivreds12

bonnetgivreds13

Coupez le fil de la pelote à environ 20 cm, et passez-le à travers les mailles à l’aide d’une aiguille à tapisserie. Enlevez l’aiguille à tricoter et tirez sur le fil.

 bonnetgivreds14

Sur l’envers du bonnet, cousez bord à bord pour le refermer, en changeant de laine à chaque changement de couleur. Pour bien solidariser les enchaînements de couleurs, nouez les fils de pelotes entre eux, et utilisez-les pour la couture.

bonnetgivreds15

Rentrez le surplus à travers l’envers des mailles tricotées.

bonnetgivreds16

 

bonnetgivreds17

 

J’aurais bien aimé faire des mitainespour aller avec, mais comme j’ai utilisé des pelotes entamées, je suis à court de blanc… Ce sera pour une autre fois !

Prenez bien soin de vous et n’attrapez pas froid !

bonnetgivreds18

bonnetgivreds20

Repost 0
Published by Agrafe - dans Tricot
commenter cet article
13 octobre 2011 4 13 /10 /octobre /2011 17:10

crochetpointboule01

 

Pour aider Nathalie (si j'ai bien compris sa demande), voici quelques photos décrivant comment réaliser un point formant une petite boule en crochet. Il se crochette en regroupant plusieurs brides ou autres points du même genre. Pour un effet plus renflé, il est souhaitable de multiplier le nombre de brides (5 par exemple).

Afin de ne pas trop compliquer la tâche, je me suis contentée de 3 brides dans mon exemple.

 

Le procédé est simple :il suffit juste de s'interrompre lors de la formation des brides, juste avant la dernière étape. Avant de l'exécuter sur toutes les brides en même temps au moment de finaliser le point.

 

Ainsi, vous commencez votre première bride (pour plus de détail sur la formation d'une bride voir ici) : 2 jetés sur le crochet, on pique dans la maille voulue du rang précédent, on fait un 3e jeté que l'on passe à travers cette maille. Puis, on fait un 4e jeté que l'on passe à travers les deux 1res mailles du crochet : il reste 2 mailles sur celui-ci.

crochetpointboule02

 

Puis, on recommence à faire une 2e bride dans la même maille du rang précédent (photo ci-dessous).

crochetpointboule03Et, enfin, avec une 3e : on obtient 4 mailles sur le crochet (photo ci-dessous).

crochetpointboule04

Pour les assembler, on fait un ultime jeté que l'on passe à travers toutes les mailles du crochet (photo ci-dessus).

Afin de bloquer le point, il est conseillé de faire ensuite une maille en l'air/chaînette (cf. ici).

 

Dans l'exemple en photo tout en haut, j'ai alternéles rangs de "boules". Pour cela, j'ai fait trois mailles en l'air entre chaque boule de 3 brides. Et c'est dans ces petits arceaux que j'ai piqué les brides du rang suivant.

Je trouve que l'effet est vraiment sympa, surtout quand on change de couleur à chaque rang. Je précise que dans mon exemple, j'ai travaillé en rond, si bien que les boules étaient toujours en recto… Je ne sais pas si l'effet est le même en rang recto-verso, car je n'ai pas eu l'occasion d'essayer.

 

Bises à tous ! Et  mille mercis pour vos gentils commentaires ! Le temps me manque (ça devient une habitude infernale !), si bien que je n'arrive même pas à vous répondre tout de suite, ni à faire le tour des blogs aussi souvent que j'aimerais… Arrrrrrrrgl !!

 

Repost 0
12 octobre 2011 3 12 /10 /octobre /2011 09:19

portemonnaiechat00

Voici des lustres que j’avais promis de mettre en ligne les explications pour coudre un amusant portefeuille pour les fans de chats mignons. Comme il est constitué d’un grand nombre d’étapes, j’ai mis beaucoup de temps à préparer les photos.

Il se compose de deux grandes parties : la confection du portefeuille et le chat rembourré cousu en appliqué sur la poche du porte-monnaie. Je vais vous expliquer comment confectionner le premier ici, vous trouverez le minou .

 

Matériel :

- Dans du tissu noir :

       27 x 12 cm L

      27 x 24 cm B

      2 fois 12 x 9,5 cm C

      12 x 8,5 cm D

      12 x 7,5 cm F

      11 x 16 cm I

      2 fois 3 x 9 cm

      3 x 12 cm

      1 disque de 5 cm de diamètre

      la sorte de losange du patron 1 K


- Dans le tissu à motif :

      31 x 16 cm A

      12 x 8,5 cm E

      12 x 6,5 cm G

      13 x 18 cm H

      21 x 16 cm J


- Dans de la triplure thermocollante :

       2 fois 27 x 12 cm A’ & B’

       2 fois 12 x 8,5 cm C’

       12 x 8 cm H’

         2 fois 12 x 7,5 D’ & E’

       12 x 6,5 cm F’

       12 x 5,5 cm G’

       21 x 8,5 cm J’

       11 x 8,5 cm I’

       le trapèze du patron 2 K’

 

- 6 x 7 cm de feuille de plastique rigide

- 1 disque de 4 cm de diamètre de plastique rigide

- 2 fermoirs aimanté d’1,5 cm de diamètre

- 7 cm de gros grain noir de 1,5 cm de large

 portemonnaiechatpatron.jpg

 

Étape 1

Appliquez au fer à repasser les morceaux de triplure correspondant sur l’envers des rectangles de tissu comme suit.

 portemonnaiechat01

 

A et A’ : Centrez la triplure sur le tissu (photo ci-dessous).

  portemonnaiechat05

 

B et B’ & I et I’ : Accolez la triplure sur 3 des bords du tissu, collez-la. Repliez le tissu sur l’envers pour recouvrir la triplure. Réalisez une couture sur le pli à 3 mm du bord et surfilez au point zig zag les trois autres côtés.

 portemonnaiechat04

 

Les 2 C et C’, D et D’, E et E’, F et F’ & G et G’ : Accolez la triplure sur 3 des bords du tissu, il reste une bande de tissu seul de 1 cm de large. Collez la triplure, et surfilez au point zig zag le bord de tissu libre. Repliez-le au dos de la triplure et faites une couture sur le pli à 3 mm du bord.

 portemonnaiechat02

portemonnaiechat03

Superposez un C et E en alignant les bords non cousus, repérez le milieu et réalisez une couture médiane perpendiculaire aux coutures précédentes pour former les pochettes à ticket.

portemonnaiechat09

Cousez un biais avec la bande noire de 3 x 9 cm sur le côté droit de l’assemblage. Pour cela, repliez un des petits côtés sur 0,5 cm, pliez en deux dans le sens de la longueur, puis, repliez encore en deux chaque bordures (cf. photos). 

 portemonnaiechat10

Posez le biais à cheval sur le bord droit de l’assemblage C/E, en alignant bien le bord replié au bord de l’assemblage C/E, cousez le tout ensemble, et coupez l’excédent de l’autre côté.

portemonnaiechat11

Superposez un C, D, F et G en alignant les bords non cousus. Assemblez-les avec une couture le long des bords non cousus. Cousez un biais avec l’autre bande noire de 3 x 9 cm sur le côté gauche de l’assemblage.

 portemonnaiechat08

portemonnaiechat12

H et H’ : Placez la triplure le long d’un des côtés de la triplure et à 1 cm de deux côtés contigus (comme sur la photo).

portemonnaiechat19

Repliez le tissu sur l’envers de la triplure sur 1 cm, sur les deux côtés où la triplure n’est pas accolée, et faites une couture à 3 mm du bord. Puis, repliez le tissu en deux, le long de la triplure afin de la recouvrir parfaitement. Faites un rentré et cousez tout autour à 3 mm du bord.

 portemonnaiechat20

 

J et J’ : Accolez la triplure le long de 3 des côtés du tissu et repliez-le sur le verso de celle-ci. Faites une couture à 3 mm le long du pli et surfilez au point zig zag les deux petits côtés.    

portemonnaiechat14

 

À 7 cm du bord de la largeur du rectangle, pliez-le en deux et faites une petite couture à 3 mm du bord. Faites de même de l’autre côté. J'ai oublié de prendre cette étape en photo...


Trapèze : Placez la triplure comme sur la photo.

portemonnaiechat06

Réalisez deux encoches triangulaires au niveau des angles centraux et repliez le tissu tout autour sur 1 cm, vers l’envers.

Pliez la forme en deux et cousez tout autour à 3 mm du bord.

 portemonnaiechat07

 

Étape 2 

Assemblage des diverses parties.

 

Module 1

De chaque côté de B cousez sur les trois côtés extérieurs les modules C/E et C/D/F/G, de sorte que les biais et la couture de 3 mm de B soient alignés.

En le centrant, ajoutez H. Réalisé une couture à 0,5 cm le long de son côté droit.

 portemonnaiechat21

 

Module 2

Cousez ensemble le petit côté du trapèze et le bord (à la couture de 3 mm) de I, en les centrant.

 portemonnaiechat13

Accolez les côtés de 8 cm des modules I et J en les assemblant avec un point zig zag, en veillant à ce que le côté où est collée la triplure de J se situe vers vous (il sera plus solide pour qu’on y fixe le fermoir !), et le trapèze tout en dessous. Aidez-vous des photos.

 portemonnaiechat15

Fixez une partie du fermoir aimanté, en le centrant, à travers le tissu à environ 3 cm de la couture de 3 mm. Repérez son emplacement sur le rabat trapézoïdale, et fixez-y la seconde partie, comme sur les photos.

portemonnaiechat17

portemonnaiechat18

Glissez la plaque de plastique dans la petite poche centrale (entre les deux coutures de 7 cm du module J).

portemonnaiechat16

Repliez J en zig zag de manière à aligner les bords non cousus de J et I.

Ajoutez le gros grain noir en le centrant dans le bas. Et faites une couture de fixation à ce niveau. Avec la bande de tissu noir de 3 x 12, posez un biais à cheval sur cette couture.

 portemonnaiechat22

portemonnaiechat23

Étape 3

Assemblage final.

Centrez le module 2 sur le recto de A. Faites deux petits rentrés sur les côtés non biaisés, et cousez le long des trois cotés pour fixer le porte-monnaie.

 portemonnaiechat24

Posez la moitié du second fermoir sur le recto de A en le centrant à  3,5 cm du bord, du côté de l’ouverture du porte monnaie (à l’opposé du gros grain !).

 portemonnaiechat25

 

Sur le verso de A, en plaçant le fermoir à gauche, centrez L, envers contre envers. Faites un double rentré en repliant le cm sans triplure du haut de A autour du bord supérieur de L. Cousez à 0,5 cm du bord.

 portemonnaiechat36

Ajoutez le module 1, biais vers le haut.

portemonnaiechat37

Réalisez des doubles rentrés autour des bords latéraux du module 1, puis le long du bas.

 portemonnaiechat38

portemonnaiechat39

portemonnaiechat40

 

Étape 4

Fixez la seconde moitié du fermoir au centre du disque de plastique.

Comme pour faire un yoyo, faufilez le bord du cercle de tissu noir, en repliant le bord du tissu à l’intérieur (je n’ai pas fait le rentré sur mon exemple et ce n’est pas beau !!). Glissez une boule de bourre polyester, puis le disque de plastique et serrez la couture en ne laissant visible que le fermoir.

Cousez-le au bout du gros grain noir, afin de fermer le portefeuille.

 portemonnaiechat42

portemonnaiechat43

Réalisez le chat rembourré comme expliqué ici et cousez-le à la main sur le rabat du porte-monnaie.

 portemonnaiechat44

 

Ouf ! Ce n’était pas simple, mais si vous êtes fan de boule de poil, je me demande si vous n’allez pas essayer…

portemonnaiechat46

Repost 0
Published by Agrafe - dans Couture
commenter cet article
23 septembre 2011 5 23 /09 /septembre /2011 17:00

portemonnaiechat45.jpg

Fan de chaton, je suis certaine que vous allez craquer pour cette bestiole toute douce. Si vous oubliez le grelot, vous pouvez tout à fait coudre ce chat pour les plus jeunes. En réduisant le patron, vous pouvez en faire un joli porte clé en ajoutant une attache, ou en l’agrandissant, un adorable coussin pourra vous accompagner dans les rêves les plus doux ! Irrésistible n’est-ce pas ?

 

Matériel pour le minou :

- Dans du tissu noir :

         2 fois l’intérieur des oreilles (3-1) du patron

         la tâche oculaire (3-2) du patron

- Dans du tissu rouge :

         2 fois la tête (3-3) du patron

         4 fois les oreilles (3-4) du patron

         4 fois les pattes (3-5) du patron

- Dans du tissu rose :

         2 fois les joues (3-6) du patron

- Du fil à coudre noir, rouge et rose

- Du mouliné à broder noir

- 1 petit grelot

- De la bourre polyester

 

  patronminou-3.jpg

 

Découpez les diverses formes. Comme elles sont symétriques, vous n’avez pas besoin de vous inquiéter du recto ou du verso du tissu dans la découpe au cas où il ne soit pas réversible. Reportez les traits du visage avec une craie de tailleur sur une des "têtes".

 

 

portemonnaiechat26

 

Posez les appliqués en premier :

Pour cela, on maintient la forme à appliquer avec une épingle, puis on réalise un petit rentré de 0,5 cm environ tout autour, que l’on coud avec un point invisible.

Je vous montre l’exemple avec l’oreille sur les photos ci-dessous. Dans ce cas, il n’est pas nécessaire de faire tout le tour, car la base sera prise dans la couture.

 

portemonnaiechat27

Pour le visage, on s’occupe de la tâche en premier, puis des joues, avant de broder, au point de tige et au passé plat, les traits du minou avec 3 brins de mouliné à broder.

portemonnaiechat28

portemonnaiechat29

 

 

portemonnaiechat30

À la machine, assemblez recto contre recto 1 ½ oreille à appliqué et une ½ oreille sans et faites une couture à 0,5 cm du bord, en laissant ouverte la base. Faites de même avec l’autre oreille, pratiquez de petites encoches triangulaires au niveau de l’arrondi et retournez-les.

Assemblez 2 ½ pattes ensemble et cousez à 0,5 cm du bord en laissant la base ouverte. Faites de même avec l’autre patte. Pratiquez de petites encoches triangulaires au niveau de l’arrondi, retournez et rembourrez-les avant de faire une couture de maintient dans le bas.

 

portemonnaiechat31

portemonnaiechat32

 

Positionnez les pattes et les oreilles sur le visage brodé, endroit contre endroit, en les plaçant vers l’intérieur. Ajoutez la ½ tête non brodée et faites une couture tout autour en ménageant une ouverture sur le côté. 

 

portemonnaiechat33

Retournez et rembourrez légèrement (ou fortement pour un coussin).

portemonnaiechat34

  Fermez l'ouverture en faisant un rentré avec une couture à la main.

portemonnaiechat35

 

Brodez avec le mouliné les griffes sur les pattes et ajoutez le grelot à leur base

 portemonnaiechat46.jpg

Vous pouvez maintenant l’appliqueroù vous le souhaitez, comme sur le portefeuille dont je vous donne les explications dans le prochain post. Ou bien l’utiliser comme une petite peluche.


 

Repost 0
Published by Agrafe - dans Couture
commenter cet article
22 septembre 2011 4 22 /09 /septembre /2011 15:13

ceramiqueds01

Après deux bons mois d’interruption, voilà enfin le plaisir de retourner à mon atelier de sculpture et de céramique. Je vous en parlais déjà ici, mais j’ai profité de l’an passé pour prendre quelques photos afin de vous montrer comment on procède pour monter des pièces sans utiliser un tour de potier. Cette technique demande moins de doigté, car, à moins que l’on s’acharne à introduire des bulles d’air qui la ferait exploser dans le four, il est possible de travailler la terre indéfiniment (en l’empêchant de sécher) pour lui donner la forme souhaitée. Toutefois, il faut prendre garde à ce qu’elle reste bien droite, car une légère inclinaison non souhaitée est très difficile à reprendre.

 

 

La première étape consiste à préparer la terre. Il faut la tabasser, c’est-à-dire, projeter plusieurs fois de suite un bloc d’argile neuve, avec une certaine force, sur une épaisse planche en bois, afin de lui donner une forme cubique. Cela permet de tasser les particules d’argile et d’expulser les éventuelles bulles d’air.

 

À l’aide d’un rouleau à pâtisserie en bois, posé sur deux tasseaux de même épaisseur, on étale le bloc afin d’obtenir une plaque homogène.

 ceramiqueds02

 

 

Pour former le fond du vase, on utilise une demi sphère en plâtre, autour de laquelle on enveloppe, sans trop appuyer, un morceau de la plaque de taille suffisante (j’ai oublié de prendre une photo !). Délicatement, on décolle le plâtre avant de l’ôter. On obtient ainsi une coupe qu’on pose sur une petite planche, elle-même déposée sur une tournette. Avec une petite bande de tissu mouillée, on maintient humide le rebord, pendant qu’on s’occupe de découper des bandes dans le reste d’argile étalée.

 ceramiqueds03

Pour cela, on utilise la largeur d’un tasseau comme une règle pour découper des bandes régulières. Afin de les empêcher de sécher, on les emballe dans du plastique (sac poubelle) bien à plat au fur et à mesure.

 

Afin de monter le premier étage du vase, on enroule une bande autour du bord de la coupelle en les faisant légèrement se chevaucher, tout comme les extrémités de la bande elle-même (si elle est trop courte, on peut en ajouter plusieurs bout à bout).

ceramiqueds05

Pour élargir, on place à la bande à l’extérieur, pour rétrécir, on la place à l’intérieur. Puis, on protège la jointure extérieure avec la bande de tissu mouillé.  

 ceramiqueds06À l’aide du dos d’une petite cuillère (ou avec une estèque comme sur la photo ci-dessous), on lisse peu à peu la jointure intérieure, en veillant à ne pas trop déformer la coupelle. Mieux vaut prendre son temps en appuyant légèrement, plutôt que de vouloir aller trop vite et introduire les fameuses bulles d’air.

ceramiqueds07

Une fois, qu’on ne distingue plus de jointure, on ôte le tissu et l’on recommence avec la face externe. Cette fois, on utilise la pointe d’un couteau. Pour bien lier les bandes, vous pouvez mélanger la terre en faisant des scarifications légères.

ceramiqueds08ceramiqueds09

L’opération est parfaite, lorsque vous ne sentez aucune différence en passant les doigts de part et d’autre du lieu où se trouvait la jointure.

 ceramiqueds04

Comme cette opération occasionne forcément des déformations, il faut réajuster la forme en plaçant un calibre circulaire de la bonne taille au niveau de l’orifice. À l’aide d’une estèque de la forme souhaitée, on resserre la terre tout autour du disque.

 ceramiqueds10

J’utilise cette technique, même si j’ai prévu de monter ma pièce toute droite, en employant une estèque droite pour retrouver la verticalité. Je trouve que le résultat est plus net qu’avec la technique classique suivante que je n'ai donc pas photographiée :

Pour monter tout droit, normalement, on superpose la bande parfaitement sur le bord de la coupelle après avoir veillé à bien le couper à plat. Pour cela, on utilise une règle posée à angle droit par rapport à la planche en bois pour marquer une ligne circulaire qui servira de repère pour la découpe.

 

On écrase, ensuite, la jointure intérieure avec un ébauchoir pour former un canal, dans lequel on ajoute un colombin(boudin d’argile) qu’on lisse avec la petite cuillère. Avant de faire de même avec l’extérieur.

 

On renouvelle la succession de bandes autant de fois que nécessaire pour obtenir la forme finale souhaitée.

ceramiqueds11

ceramiqueds12

ceramiqueds13

Comme la terre à tendance à s’écraser au fur et à mesure, il est souhaitable de laisser un peu sécher chaque étage avant de procéder au suivant. Pour cela on laisse de côté la pièce une ou deux heures avec le tissu mouillé sur le rebord pour l’empêcher de sécher, tout en permettant au fond de durcir.

On peut recommencer plusieurs jours plus tard. Auquel cas, on emballe délicatement le vase dans plusieurs sacs en plastique, hermétiquement fermés. Lorsqu’on recommence, il faut faire du palming sur le rebord. C’est-à-dire, placer le tissu humide sur le bord et frotter doucement avec les doigts pour faire pénétrer l’eau dans la terre. On peut également frotter les bandes en réserve d’une façon identique, pour que la terre des deux parties soit d’une plasticité identique.

 

Une fois la pièce terminée, on passe du temps à la lisser, ou l’on attend qu’elle soit sèche pour la poncer avec du papier de verre afin de faire ressortir sa texture si elle est chamottée. Pour que l'émail se répartisse régulièrement au niveau de l'ouverture, il faut éviter les angles et donc bien arrondir le bord.

ceramiqueds14 

Il ne reste plus qu’à procéder à la première cuisson, le biscuit, la maintenant suffisamment poreuse pour être émaillée avant la cuisson suivante. Mais, ce sera pour une prochaine fois !

ceramiqueds32.jpg 

 

Repost 0
Published by Agrafe - dans Céramique
commenter cet article
14 septembre 2011 3 14 /09 /septembre /2011 14:29

 

kanzashi_2.jpgLes kanzashi sont les divers ornements de coiffure des Japonais portés depuis des millénaires et qui ont évolué au fil du temps et des modes. L’un d’eux, le tsumami kanzashi, est un assemblage de petits carrés de tissus plus ou moins précieux pliés en triangle et collés les uns aux autres pour former des figures élaborées. Le plus souvent chaque morceau représente un pétale, mais il peut également représenter une aile de papillon ou une plume d’oiseau. Ajoutés à des fils de métal, les motifs sont fixés sur des peignes, des barrettes ou des épingles sophistiquées. Les plus complexes sont destinés aux geishas ou lors des cérémonies importantes.

 geishatsumamikanzashi.jpg

Je n’ai encore jamais testé la manière traditionnelle de les encoller. Il faut déposer une couche de colle grasse qui met du temps à sécher sur une plaque de verre lisse. On y dépose chaque carré plié les uns à la suite des autres. Puis, une fois la série achevée, on les dépose ensuite sur le support choisi, avant de laisser le tout sécher. La soie est évidemment le matériau noble par excellence, et en particulier la crêpe au joli motif de vagues nommée chirimen.

 

Pour ma part, j’ai préféré imaginer une version cousue. Elle est un peu plus complexe que celle présentée généralement sur le Net. Je ne la trouvais pas très adaptée à ce que je souhaitais réaliser, si bien que j’ai bidouillé de mon côté.

Si vous n’êtes pas trop rebuté par la couture, laissez-moi vous montrer comment procéder.

 kanzashids12

 

Pour une fleur à six pétales, il vous faut 6 carrés de tissu de 4 cm de côté.

 

Étape 1 

Pliez le carré en deux dans le sens de la diagonale, envers contre envers.

Puis, repliez les angles aigus (A et A’) du triangle ainsi obtenu l’un sur l’autre.

kanzashids02

Ramenez, ensuite, l’angle A’ sur l’angle B’, puis l’angle A sur l’angle B (chacun de son côté, donc).

kanzashids03

Tous les bords coupés sont donc réunis. C’est cette partie qui est encollée normalement.

Pour ma part, je fais une petite couture pour les maintenir ensemble, comme sur la photo ci-dessous.

kanzashids04

Recommencez pour chaque carré.

 

 Étape 2

Positionnez deux d’entre eux l’un sur l’autre comme sur la photo ci-dessous.

kanzashids05

Puis cousez ensemble les deux plis contigus en fait quelques petits points discrets (mieux que moi !!).

kanzashids06

Ajoutez un nouveau pétale et continuez de même jusqu’au dernier.

kanzashids07kanzashids08

Fermez la fleur et faites un nœud d’arrêt.

 kanzashids09

kanzashids10

 

Étape 36

Ouvrez la fleur en écrasant les pétales.

 kanzashids11

 

Pour obtenir des effets de couleurs, on peut plier deux carrés de tissus différents en même temps.

 kanzashids13.jpg

 

Il ne reste plus qu’à ajouter un cœur de votre choix en le collant ou en le glissant à travers l’orifice central de la fleur.

 

kanzashids01

Pour en faire de jolies barrettes, j’ai crocheté une fleur sur laquelle j’ai fixé la tsumami kanzashi. J’ai assemblé le tout avec une petite rose de ruban à tige en fil de fer. J’ai enroulé ce dernier sur la barrette avant d’ajouter un morceau de tissu autocollant au verso pour une jolie finition.

 

Afin de cacher l'envers, on peut également appliquer les fleurs sur un support, comme c'est le cas sur la barette-bibi que j'ai fabriquée pour la Japan Expo dernière.

 barretteayla01.jpg

 

On peut aussi obtenir un bouquet en ajoutant une tige passée à travers un disque de carton recouvert de tissu et collé au verso de la fleur. Ce qui est l’une des techniques employées pour confectionner les coiffures traditionnelles.

 

Repost 0
Published by Agrafe - dans Customisation
commenter cet article
9 juillet 2011 6 09 /07 /juillet /2011 09:42

aylamillyjapanexpo06

Avant de partir en vacances où je ne suis pas certaine d'avoir accès à Internet, laissez-moi vous montrer ce que je proposais sur mon stand Aylamilly.

aylamillyjapanexpo05

aylamillyjapanexpo03

aylamillyjapanexpo04

aylamillyjapanexpo02

aylamillyjapanexpo01

aylamillyjapanexpo07

Je le partageais avec Céline, une amie qui débute et fait de très jolies choses : des mini chapeau qu'elle nomme fascinator, des barrettes joliement brodées, des boucles d'oreilles mêlant tissu et aprêts de métal, bagues bouquet, boucles d'oreille origami... Elle est en cours de création de son site, Milidee. Lorsqu'il sera activé, je vous donnerai le lien pour découvrir ses belles créations, très chic ! C'est elle également qui a imaginé la scénographie du stand : je n'en revenais pas de l'aspect "pro" qu'il avait !!! Je suis certaine que c'ets grâce à cette belle présentation que nous avons enfin eu du succès... Cela nous a encouragé à continuer dans cette voie, si bien que je me suis déjà inscrite pour le prochain Paris Manga qui sera plus facilement accessible, puisqu'il se déroulera à Porte de Versailles les 1er et 2 octobre prochains. Je sens qu'une fois encore, je n'aurais pas beaucoup de temps pour chômer !!

Les superbes photos du stand sont signées Martine Fa. Si vous ne connaissez pas encore cette artiste aux multiples talents, faites un petit tour sur son blog ...

MFAaylamilly-milidee-japanexpo2011-2MFAaylamilly-milidee-japanexpo2011-3MFAaylamilly-milidee-japanexpo2011-4MFAaylamilly-milidee-japanexpo2011-5MFAaylamilly-milidee-japanexpo2011-6MFAaylamilly-milidee-japanexpo2011-7MFAaylamilly-milidee-japanexpo2011-8MFAaylamilly-milidee-japanexpo2011-9

Si je ne parviens pas à poster d'ici mon retour, je vous souhaite de bonnes vacances ou un bel été créatif pour celles qui n'ont pas la chance d'aller voir du pays !

Repost 0
Published by Agrafe - dans Noël
commenter cet article
5 juillet 2011 2 05 /07 /juillet /2011 21:05

japanexpo2011-14.jpg

japanexpo2011-09.jpgOuf, le Japan Expo qui m'a accaparée ces derniers mois vient de s'achever ! Epuisée, mais heureuse des rencontres faites sur le stand que je partageais avec mon amie Céline, je trouve enfin le temps de vous montrer quelques photos des visiteurs lookés passant à ma portée. En revanche, je ne peux pas vous exposer beaucoup d'autres choses, car je n'ai pas pu beaucoup m'absenter pour aller flaner.

Le temps de profiter du défiler du designer h.NAOTO, dont je vous montrerai quelques photos, et d'assister à la cérémonie du thé officiée par la belle céramiste  Hanako Miwa, sur l'espace réservé à l'exposition de nihonga de mon amie Valérie Eguchi, et le salon était terminé, sans que je puisse admirer les expositions ou assister aux concerts...

nihonga.jpghanakomiwaceremoniethe 2ceremoniethe 3ceremoniethe 4ceremoniethe 1kyudo

Vous trouverez aussi d'autres photos sur mon blog Aylamilly.

J'ai sélectionné les costumes qui devraient le plus vous charmer, avec en particulier, cette jolie marquise qui a brodé son corset elle-même ! Qu'en pensez-vous ?

japanexpo2011-07

japanexpo2011-05japanexpo2011-06

japanexpo2011-13japanexpo2011-03japanexpo2011-04japanexpo2011-15japanexpo2011-11japanexpo2011-12japanexpo2011-10japanexpo2011-02japanexpo2011-01japanexpo2011-08


Repost 0
Published by Agrafe - dans Japon
commenter cet article
17 juin 2011 5 17 /06 /juin /2011 13:55

pochettebandetatami01

Voici quelques mois que j'ai découvert sur les salons de loisirs créatifs une technique japonaise amusante qui me faisait très envie…

 

JapanExpo11.jpgPlutôt débordée ces derniers temps en raison du salon Japan Expo qui approche à grands pas et auquel je participe avec une amie, je n'ai plus eu un moment pour proposer de nouveaux tutos sur mon blog. Pardonnez-moi pour cette absence et surtout de ne plus avoir trouvé le temps de venir sur les vôtres découvrir toutes les jolies choses que vous avez réalisées depuis ces derniers mois !

J'espère profiter de ce week-end qui approche pour vous montrer mes nouvelles créations imaginées pour le salon. Il se tiendra du jeudi 30 juin au dimanche 3 juillet à Paris-Nord Villepinte. Pour plus d'informations cliquez ici : www.japanexpo.com.

Notre stand est dans l'espace Jeunes Créateurs : Aylamilly MilideeJC44, si vous avez envie d'y faire un petit tour ! Vous pouvez aussi voir des photos plus anciennes sur mon autre blog : aylamilly.over-blog.com

 

heri

tataminoheribrod1C'est à l'occasion de mes pages créa du Japan LifeStyle d'été que j'ai enfin testé l'utilisation détournée par les Japonaises des galons destinés à protéger les bordures des tatamis (tatami no heri). Ces derniers sont de grands rectangles recouverts de paille tissée, d'une taille standard, qui forment le sol des habitations traditionnelles ou des appartements japonais. Les surfaces des pièces y sont même calculées en nombre de tatamis. Simplement positionnés les uns à côté des autres, ils ont donc besoin d'être bordés par un tissu solide et facile à nettoyer pour être facilement manipulés. J'ai été assez étonnée de découvrir qu'il en existait de nombreuses couleurs, pas trop flashy cependant, ainsi que de magnifiques versions brodées, reprenant des motifs traditionnels, entre autres.

tataminoheribrod2

tataminoheriLes Nippones ont eu la très bonne idée de s'en servir comme base pour fabriquer des sacs originaux. Il existe même un livre (Ladyboutique Series n°3110, ici) où sont proposés divers modèles. Je ne l'ai pas acheté, mais je l'ai feuilleté et j'ai été amusée de voir qu'elles pouvaient en faire des modèles très féminins. La matière des galons est un peu rêche, mais comme ils sont en synthétique, on peut les utiliser pour des ouvrages qui ne craignent pas les salissures, ni l'humidité : idéal pour aller sur la plage. En revanche, ils ne protègeront pas leur contenu en temps de pluie, à moins de leur ajouter une doublure en toile cirée ! L'autre grand intérêt est qu'ils sont faciles à plier et à coudre, ce qui permet des assemblages sophistiqués.


pochettebandetatami02

Le modèle de sac rouge et noir (ci-dessus) est expliqué dans le magazine si cela vous intéresse (www.japanlifestyle.fr). Pour ne pas compliquer la tâche (il n’y a pas beaucoup de place pour les explications !), je n’ai pas prévu de doublure, si bien qu’il n’a pas de poche intérieure pour réunir portable, stylo et autres clés. Si bien que j’ai opté pour une trousse, permettant de faire des effets de plis simples, car je voulais tester les assemblages au point zigzag…

pochettebandetatami10

 

Ça vous tente ? Alors allons-y !

Vous pouvez acheter les galons chez la sympathique Sylvie de Homepatch qui m’a donné plein de conseils : www.home-patch.fr

 

Matériel

- 1 fermeture à glissière de 22 cm

- 132 cm de galon (6 fois la longueur de la fermeture à glissière en fait !)

- Du fil noir

- 20 cm de ruban assorti

- 1 bouton-pression

 

Coupez en six le galon de tatami. Sur deux des morceaux, repliez sur 1,5 cm chaque côté (longueurs) en écrasant le pli avec l’ongle.

Cousez les morceaux, le long de ce pli, de part et d’autre de la fermeture à glissière (pli vers le haut : photo ci-dessous).

pochettebandetatami03pochettebandetatami04

Ajoutez de part et d’autre deux autres bandes en les faisant coïncider bord à bord assemblez-les à 1,5 cm (photo ci-dessus), ouvrez la couture, et centrez-y une couture au point zigzag (photo ci-dessous). Recommencez avec les deux dernières bandes.

pochettebandetatami05

Selon votre envie, ouvrez les plis ici ou là, et cousez-les deux par deux verticalement pour former des effets de « vagues » comme sur la photo ci-dessous.

pochettebandetatami06

 

Formez, ensuite, la pochette : Sans oublier d’ouvrir la fermeture à glissière au préalable (!), cousez, endroit contre endroit, les trois côtés.

pochettebandetatami07

Surfilez les bords latéraux pour éviter qu’ils ne s’effilochent. Puis, formez les triangles du fond, et cousez-les à 3 cm de la pointe environ. Coupez le surplus à 5 mm de la couture et surfilez-la au point zigzag.

pochettebandetatami08

Retournez la pochette.

pochettebandetatami09

 

Ajoutez une attache, si vous le souhaitez : En faisant un double rentré à chaque extrémité du ruban, fixez-les avec une couture en carré.

pochettebandetatami11

Puis, cousez l’un des côtés sur la pochette tout près de la fermeture. Ajoutez le bouton-pression comme sur la photo… Et c’est terminé !

pochettebandetatami12

C’était si rapide à faire que je me demande déjà comment bidouiller d’autres modèles. Les galons se prêtent bien aux effets de volants, et les assemblages de couleurs variées devrait être vraiment sympathiques, sans parler des croisements perpendiculaires ou obliques

pochettebandetatami13

tataminoheribag3Pour finir, j'ai sélectionné quelques photos glanées sur le Net pour vous montrer la créativité des Japonaises : j'adore ! Remarquez la perfection avec laquelle les finitions des doublures sont faites grâce à ce matériaux…

Et ces chapeaux, quelle bonne idée !

tataminoheribag1

tataminoheribag2

tataminoheribag8

tataminoheribag4

tataminoheribag5

tataminoheribag7

tataminoheribag6

tataminoherihat1

tataminoherihat2


Repost 0
Published by Agrafe - dans Couture
commenter cet article
25 mars 2011 5 25 /03 /mars /2011 20:42

* AIDEZ-LE JAPON, S'IL VOUS PLAIT !

Face à la successions d'événements terribles déchirant le Japon, et l'avenir qui s'annonce difficile pour affronter les problèmes de pollution nucléaire, les sans-abris et la reconstruction qui va s'éterniser, pourquoi ne pas faire un petit geste ?

Voici deux idées que je voulais partager :

go-for-japan.jpg

Infos : Ici

Don à la Croix Rouge ici.


Pour les habitants de la région parisienne, en joignant l'utile à l'agréable du 26 mars au 2 avril :

help-for-japan.jpeg

Je vous souhaite un agréable week-end en attendant le suivant, où se déroulera le salon de scrapbooking du Parc Floral de Paris. Version scrap du 1er au 3 avril. Comme l'an passé (ici), je prendrai quelques photos pour les partager avec vous… En attendant de trouver le temps de terminer mon pas-à-pas de porte-feuille minou.

 


Repost 0
Published by Agrafe - dans Japon
commenter cet article

Tirez La Chevillette...

  • : Agrafe et fanfreluches
  • Agrafe et fanfreluches
  • : Mes doigts fourmillent d’envies créatives à partager (couture, broderie, crochet, déco, bijoux…), je ne sais plus m’arrêter. Venez vous faire contaminer !
  • Contact

Rechercher

Archives

EXPO-VENTE

*********************

Découvrez ma boutique en ligne Âme Camélia sur ALittleMarket.

banniereamecamelia.jpg

*********************

Si vous voulez suivre les making of des créations que je destine à la vente ou mes coups de coeur, venez visiter mon autre miniblog

aylamilly.over-blog.com

*********************

 

... Et La Bobinette Cherra.