Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 octobre 2009 4 29 /10 /octobre /2009 23:55

Sur de nombreux salons consacrés aux travaux d’aiguille, j’ai toujours été émerveillée par les réalisations en patchwork. Il existe de nombreuses manières de confectionner un ouvrage entrant dans cette vaste catégorie. Certaines demandent beaucoup de doigté, d’autres un temps infini, mais le résultat est toujours spectaculaire, pourvu qu’on ait choisi des tissus de belle harmonie.

 

Je vais vous expliquer comment imaginer votre premier patchwork, réalisable facilement. Il s’agit d’un sac, mais vous pouvez adapter les explications à une housse de coussin, pour ne travailler qu’avec une forme carrée.

 

La première étape consiste à trouver des chutes de tissus assorties : elles peuvent être en camaïeu, contrastées, multicolores, dégradées… À vous de vous éclater ! Choisissez de préférence des tissus de matière, mais surtout d’épaisseur identique. Vous pouvez découper de vieux vêtements, rideaux, etc. (suivant la technique ancestrale), ou bien craquer pour les merveilles d’un magasin spécialisé ! Dans ce dernier cas, n’oubliez pas de les laver et les repasser avant de les découper : cela évitera de les voir rétrécir le jour où vous nettoierez votre ouvrage !

 

Ensuite, il faut imaginer la forme du sac. Pour cela, vous pouvez reprendre un patron, ou bien utiliser, comme moi, une feuille de papier de la taille désirée, pliée en deux. Après avoir dessiné, près du bord non plié, la forme générale du côté du sac, découpez les deux parties de la feuille en même temps. Le papier ouvert représente alors une face du sac.

Puis, tracez sur le patron des lignes perpendiculaires, pour créer un motif. Prenez soin que vos modules s’assemblent facilement par bandes, comme sur mon exemple.

Sur ce dernier, j’ai également tracé un motif floral destiné à utiliser une autre technique du patchwork, l’appliqué. Pour celle-ci, il faut préférer des tissus en camaïeu afin de ne pas noyer le décor dans un fond trop présent. J’expliquerai cette technique, plus complexe, une autre fois.

Enfin, reproduisez grossièrement le motif avec vos tissus pliés pour définir leur agencement. Comme le sac possède deux faces, il faudra essayer deux enchaînements différents si vous le souhaitez.

 

La deuxième étape consiste à découper les différents gabarits.

● Si vous n’avez pas l’intention de reproduire votre sac plusieurs fois, vous n’avez qu’à bien numéroter en haut à gauche les rectangles du patron, pour mémoriser leur ordre, avant de les découper. Posez-les à l’envers, sur l’envers du tissu choisi, tracez leur contour avec une craie de tailleur ou un stylo spécial qui doit s’effacer tout seul. Puis, faites un second tracé extérieur à 1 cm du premier avec règle et équerre, pour définir les marges des coutures. Attention au sens du tissu (cf. plus bas).

 

● Si vous préférez refaire votre ouvrage une seconde fois, fabriquez des gabarits en carton réutilisables à l’infini. Numérotez et découpez les parties du motif, et déposez-les sur un carton d’emballage. Repassez-les contours, puis, faites un second tracé extérieur à 1 cm du premier avec règle et équerre, pour définir les marges des coutures. Habituellement, on ne prévoit pas plus de 0,5 cm de marge, mais je préfère toujours prendre davantage par sécurité.

 

Dans mon exemple, j’ai voulu définir ces marges sur une feuille de papier, en déclaquant les formes par transparence, à l’aide d’une fenêtre, dans le but de ne pas découper mon patron. J’ai ensuite reporté chaque forme sur le carton. Pour bien préciser le tracé de couture (intérieur), j’ai utilisé une épingle pour marquer le carton, puis, j’ai relié les petits trous.

 

Pour reporter les deux tracés sur le tissu, il faut découper au cutter de petits triangles au niveau des angles du tracé intérieur. Sans oublier de numéroter les formes en carton en haut à gauche

 

Il ne reste plus qu’à reproduire les formes sur le tissu avec une craie de tailleur. On les pose à l’envers sur l’envers du tissu choisi dans un sens bien précis, puis on dessine le contour et on marque chaque angle, avant de les relier avec une règle.

 

Il existe une manière précise de découper les morceaux de tissus en respectant le sens de son tissage, afin qu’ils ne se déforment pas d’une manière différentes les uns par rapport aux autres au fil du temps.

 

Si votre tissu provient d’un coupon neuf, la lisière permet de repérer le sens du tissage. Positionnez alors les formes parallèlement à cette bordure (on repère le haut grâce au numéro). Si le tissu est une chute, on repère son sens en tirant dessus : il s’élargira dans sa largeur, mais ne bougera pas dans sa longueur. La largeur correspond à l’espace entre les deux lisières.

Faites également attention au droit fil, pour ne pas positionner les formes légèrement de travers : repérez-vous aux angles droits.

 

Chaque morceau est alors découpé, il n’est pas nécessaire de les border pour éviter leur effilochage, car le sac sera doublé.

 

La troisième étape consiste à assembler le patchwork.

Pour cela, il faut placer les éléments contigus deux par deux et les coudre endroit sur endroit en suivant les tracés. Il faut ainsi former des modules qu’on assemble entre eux.

Avant leur assemblage, il faut repasser les coutures en les ouvrant au fer. Pour ne pas avoir à sortir ma planche à repasser, ou une jeannette peut-être un peu petite, j’utilise un épais torchon de coton lisse plié pour protéger ma table. Attention : si vous avez l'intention de matelasser votre patchwork (quilt), il ne faut pas ouvrir les coutures, mais seulement les repasser d'un côté. Cela évite au molleton de sortir par les coutures. Pensez également à toujours repasser du côté le plus sombre, afin que le tissu foncé n'apparaisse pas en transparence.

Les coutures doivent débuter au bord du tissu lorsque les modules se croisent à angle droit comme ici.

Vous pouvez coudre à la machine, mais le travail à la main permet de changer plus facilement de couleur de fil pour bien s’assortir à chaque tissu.

Si un module, à cause des coutures, devient plus petit que prévu, positionnez-le au milieu du morceau contigu : les marges de 1 cm sont prévues pour ces mauvaises surprises !

 

Une fois la première face achevée, faites-en une seconde identique ou non. Vous pouvez également utiliser les gabarits à l’endroit sur l’envers du tissu pour former le motif en miroir (si le sac est symétrique) !

Je vous expliquerai comment procéder au matelassage, ou quilt, dans un prochain sujet.

Partager cet article

Repost 0
Published by Agrafe - dans Patchwork
commenter cet article

commentaires

Ginie 23/02/2016 12:25

Bonjour!
Votre tuto me donne envie d'essayer et le patch et le quilt (!!), même des années après! C'est bien, le web quand même!
Mais y'a un truc qui me chiffone: à la 3eme étape, quand on assemble les morceaux entre eux, c'est sûr que c'est ENVERS CONTRE ENVERS qu'il faut les coudre? Parce qu'alors, selon moi, les surplus de couture se retrouvent sur l'ENDROIT du patchwork, non? Remarquez, ça peut donner un style, hein!
Néanmoins, merci beaucoup pour touououoouous ces tutos que vous prenez le temps de faire et de partager.
Bonne journée

Agrafe 24/02/2016 12:53

Vous avez tout à fait raison :) Quand on note les explications d'un tuto, on a beau faire tout ce qu'on peut pour se relire 36 fois, il reste toujours des erreurs et évidement il s'agit des plus grosses !! Mais c'est vrai que ce pourrait être amusant de faire du patch inversé avec du tissu coupé avec des ciseaux cranteurs pour éviter l'effilochage ! Une idée à creuser...
Si vous vous lancez, je suis certaine que vous allez beaucoup vous amuser. Je suis justement en train d'achever un chemin de table purement décoratif. Il ne faudra pas que je me trompe pour les explications !
Merci beaucoup de m'aider à corriger les erreurs.
Je vous souhaite une bonne fin de semaine.

flugel 24/04/2015 20:25

merci beaucoup pour ces explications détaillées. Je voulais me lancer dans le patchwork mais je n'osais pas ; je vais enfin pour voir le faire. encore merci

nhakyrielle 05/10/2012 17:42


Merci! Merci! Merci! Je vais enfin pouvoir rentabiliser les pantalons troués de mon fils!!! Depuis le temps que je cherchais une explication claire de la technique. Merci mille fois!

jojo 07/06/2011 14:46



merci j ai mis ton lien sur mon blog je ne reçois plus tes news bisessssssssssss



eg 01/11/2009 08:24


Qulle dexterité! et bel ajancement de couleur...
Allez je file..à Japan expo!
ps: si tu y passe aujourd'hui je te donne mon tel en mp pour se faire un petit bonjour.


Agrafe 01/11/2009 11:24


Super ! Justement, j'ai prévu d'y passer cet aprèm ' On se tel !
Biz


Tirez La Chevillette...

  • : Agrafe et fanfreluches
  • Agrafe et fanfreluches
  • : Mes doigts fourmillent d’envies créatives à partager (couture, broderie, crochet, déco, bijoux…), je ne sais plus m’arrêter. Venez vous faire contaminer !
  • Contact

Rechercher

Archives

EXPO-VENTE

*********************

Découvrez ma boutique en ligne Âme Camélia sur ALittleMarket.

banniereamecamelia.jpg

*********************

Si vous voulez suivre les making of des créations que je destine à la vente ou mes coups de coeur, venez visiter mon autre miniblog

aylamilly.over-blog.com

*********************

 

... Et La Bobinette Cherra.