Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 septembre 2009 4 24 /09 /septembre /2009 16:26


Parmi les quelques mari préparées il y a quelques temps, je viens d’achever la broderie de l’une d’elles. Afin de ne pas être redondante avec les modèles expliqués dans le livre des éditions Didier Carpentier, présenté précédemment ici, je vous propose un motif différent. Cette technique se décline facilement suivant le nombre de méridiens PAIR que l’on choisit.

Pour cela, on débute comme d’habitude par un collant fin roulé en boule, enrobé d’une couche bien sphérique de laine, afin d’obtenir une pelote. Vient ensuite une couche de fil masquant totalement la laine. Sa couleur doit être en harmonie avec la broderie future (en camaïeu ou très contrastée).

Afin de positionner la broderie symétriquement, il faut dessiner l’équateur et les méridiens. La méthode est décrite ici, avec quatre méridiens. Il suffit simplement de multiplier les épingles le long de l’équateur pour obtenir une mari de huit sections. Les Japonais apprécient particulièrement les fils métallisés pour cette opération, j’ai donc opté pour un mouliné argenté DMC dont j’ai utilisé la totalité des six brins.


BRODER UNE FLEUR DE CERISIER

Je vais vous expliquer une version relativement complexe, sachant que l’on peut très bien se contenter d’utiliser simplement deux distances au lieu des quatre présentes ici. Ces distances sont définies par une fine bande de papier.

Dans le cas le plus simple, lorsqu’on cherche à faire une rosace, le papier, positionné de part et d’autre de l’épingle polaire, permet de définir deux distances. La plus longue ne doit alors pas dépasser la position de l’équateur, tandis que l’autre sera encore plus courte. Alternativement, les deux distances seront utilisées pour former les pétales, selon la méthode expliquée ci-dessous.

Dans le cas qui nous intéresse ici, le plus complexe, la distance la plus longue doit dépasser l’équateur.

Il faut ensuite définir sa moitié, en pliant le papier en deux,

puis son quart en le repliant à nouveau en deux.

Quant à la petite distance, située de l’autre côté de l’épingle polaire, elle doit être inférieure à celle du quart, précédemment obtenu.

Formation des quatre premiers pétales.

Piquez l’aiguillée de fil à broder (coton perlé) à environ 2 ou 3 cm du point de sortie, afin de laisser l’extrémité du fil à l’intérieur de la mari. Ressortez l’aiguille à gauche d’un méridien (mer. 1), au niveau de la plus grande longueur de papier.

Piquez de droite à gauche sous le méridien de droite (mer. 2), au niveau de la plus courte longueur de papier.

Recommencez ainsi autour du méridien suivant (mer. 3), en reprenant la longue distance, et ainsi de suite jusqu’à revenir au point de départ.

Formation des quatre pétales suivants.

Au moment où vous piquez le dernier point du précédent pétale, ressortez l’aiguille à gauche du précédent méridien (mer. 8), au niveau de la moitié de la longue bande.

Puis, piquez de droite à gauche autour du méridien de droite (mer. 1) au niveau du quart supérieur de la longue bande.

 

Continuez ainsi pour former des pétales plus petits que dans l’étape précédente.

Triplez le motif en reproduisant les étapes 1 et 2, en piquant toujours en dessous des précédents points. 

Quintuplez le motif en reproduisant les étapes 1 et 2 avec un fil d’une autre couleur. Pour ajouter un effet supplémentaire, vous pouvez en profiter pour entourer la couleur précédente seulement en partie haute comme sur les photos ci-dessous.


Si vos couleurs, comme ici, ne sont pas très contrastées ajoutez un ultime « étage » avec une couleur contrastante afin de souligner le motif. J’ai utilisé les six brins d’un mouliné DMC, pour ajouter, en sus, un effet de texture différente.

Brodez les cœurs en étoile, avec quelques points lancés.

 

Votre temari est maintenant achevée !

Partager cet article

Repost 0
Published by Agrafe - dans Broderie
commenter cet article

commentaires

Cathdragon 23/01/2011 16:39



wouaou c'est magnifique ! je suis admirative ! cath



Ghis13 23/09/2010 09:51


Bonjour Agrafe,
Merci pour ton blog qui est pour moi un super moment de détente. J'ai un question : peux-t-on utiliser pour les bases (à la place des collants bourrés) des boules en polystyrène car je n'arrive pas
à faire des supports ronds ? Qu'en penses-tu ? As-tu essayé ?
Encore merci et continue à nous régaler !!
Amicalement
Ghis13


Agrafe 24/09/2010 23:24



Bonsoir Ghis13 !
Tu as tout à fait raison, tu peux utiliser ce type de boule qui sera très régulière comme base. Au Japon, il existe même des mari déjà prètes : ce sont des boules industrielles déjà
recouvertes du fil de base. Pour faire des perles, j'ai même pensé utiliser des boules de cotillon, mais je n'ai pas encore eu le temps d'essayer. l'important est qu'on puisse facilement piquer
les épingles et les aiguilles au moment de la broderie : car il faut souvent "passer à travers" pour atteindre le bon endroit.
Bonnes broderies et merci beaucoup pour tes compliments qui m'encouragent beaucoup.


Bon week-end !!



MIsHA 05/06/2010 11:12


Bonjour ! Enfin je découvre votre blog ! Et je ne suis pas déçue de ma visite :D Vos créations parues dans les JLS étaient magnifiques, et voir les explications plus fournies ici est un vrai
bonheur. Bravo pour vos créations et bon courage pour tous vos projets ! Merci de partager votre savoir-faire.


Agrafe 15/06/2010 13:49



Merci, merci pour ces gentils compliments ! Je suis très contente de votre commentaire, parce que lorsque j'imagine des choses pour le magazine, je ne sais jamais si les lectrices ont apprécié...
Ca m'encourage ! Si jamais vous avez l'intention de venir au salon Japan Expo, j'ai pris un petit sand pour montrer mes créations, venez me rendre visite j'en serais très heureuse ! Passez une
bonne journée !



Célia 04/02/2010 22:53


bonsoir,depuis une semaine je suis en admiration devant ces boules colorées.ce sont elles qui m'ont fait inscrire à la new.j'ai sacrifié mes 2 malheureux collants (souvenir du temps ou je portais
des jupes) pour rouler des maris... commandés 2 livres (chez amazone) dans la foulée et contacté les copines pour récupérer leurs collants filés.le 1er essai bien que complétement raté m'a pas
cassé mon enthousiasme.
grand merci pour m'avoir fait connaitre ces petites merveilles.
grand Merci pour les tutos!
Merci !
célia


Agrafe 05/02/2010 17:11


Hi, hi ! C'est pas évident les premières, mais on y prend vite goût… N'oublie pas d'aller voir sur le site US où sont expliqués plein de modèles (le lien est dans la colonne de droite de mon blog
!). Amuses-toi bien avec les modèles de tes livres… Et attention à ce que tes amies ne réclamment pas trop de temaris en échange de leurs collants ;p
Bon week-end !


virjaja 17/12/2009 00:03


ça, je découvre, c'est la première fois que je vois ça!merci!!!


Agrafe 18/12/2009 20:27


C'est joli, n'est ce pas ? J'ai craqué, mais il faut un peu de temps pour en faire plein ! J'ai des modèles magnifiques, mais ils sont vraiment plus compliqués : je n'ai pas encore tenté
l'expérience !


Tirez La Chevillette...

  • : Agrafe et fanfreluches
  • Agrafe et fanfreluches
  • : Mes doigts fourmillent d’envies créatives à partager (couture, broderie, crochet, déco, bijoux…), je ne sais plus m’arrêter. Venez vous faire contaminer !
  • Contact

Rechercher

Archives

EXPO-VENTE

*********************

Découvrez ma boutique en ligne Âme Camélia sur ALittleMarket.

banniereamecamelia.jpg

*********************

Si vous voulez suivre les making of des créations que je destine à la vente ou mes coups de coeur, venez visiter mon autre miniblog

aylamilly.over-blog.com

*********************

 

... Et La Bobinette Cherra.