Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juillet 2009 5 10 /07 /juillet /2009 18:29
Le salon Japan Expo permettait de découvrir certains instruments de musique traditionnelle japonaise, parfois très étonnants.
J’ai pu assister aux trois concerts qui présentaient chacun beaucoup d’intérêt.

Fumie Hihara
proposait un magnifique récital de l’impressionnant koto. Cette cythare à 13 cordes est un très long instrument en bois qu’il faut accorder de manière différente suivant les morceaux joués. La main droite porte de petites plaques au bout des doigt pour gratter les cordes, tandis que la gauche appuie dessus pour les tendre. Les mélodies peuvent être aussi bien lentes que véloces, avec un son cristallin très agréable.
L’artiste à commencé à jouer à l’âge de 9 ans de cet instrument avant d’étudier la musique plus largement à Tôkyô. Très sympathique, elle ne se contente pas seulement de jouer des morceaux traditionnels, mais également des airs occidentaux, ainsi que ses propres compositions.



La veille, j’avais déjà pu observer l’utilisation du koto lors du concert d’un groupe très complet qui mêlait danse et musique japonaise. Sakura présentait un panorama de danses festives et populaires, nommées mynio. Outre le koto, on y découvrait le shamisen, instrument à corde que l’on fait vibrer avec une sorte « d’éventail » rigide, ainsi que l’utilisation vraiment particulière du tambour japonais. Ce dernier est très physique, car tout le corps est sollicité en une sorte de danse pour garder le rythme.
Les musiciennes accompagnaient deux danseuses athlétiques qui se donnaient à fond pour présenter les danses dynamiques, souvent humoristiques et très exotiques. Les tenues de scènes étaient bigarées, et représentaient les divers thèmes abordés, comme des danses féminines ou masculines, ainsi que des ritournelles d'enfants.





À mi chemin entre le traditionnel et le contemporain, le groupe Asuka from Tenchi Garaku s’est produit sur scène pour présenter un type de musique dont il revendique la conception, la J-Progressive. Tous issus de la communauté religieuse shintoïste, les quatre artistes associent leur maîtrise d’instruments anciens avec leur étude du jazz au conservatoire de musique.
Les jeunes femmes sont de véritables miko. Il s’agit de prêtresses s’occupant des sanctuaires. Elles utilisaient principalement un orgue à bouche vraiment incroyable, le shô. Les demoiselles exécutaient également des danses votives (kagura no mai) lentes et mesurées faisant intervenir clochettes, éventails et sabres, en total contraste avec celles du groupe Sakura, présenté plus haut.
L’un des hommes est un prêtre kan-nushi spécialisé dans le hichiriki, un court hautbois à double hanche.
L’autre, somptueusement paré, est un gagaku-gakushi, un musicien qui se consacre au shintoïsme. Ses instruments de prédilection étaient la flûte traversière ryôteki, et la flûte traversière mongole (plus longue). Le mariage de la douceur des instruments à vent avec les rythmes moderne était véritablement envoutant.



J’ai été enchantée par cette découverte (pas toujours évidente en dehors du théâtre japonais classique) de la musique traditionnelle. Et j’espère avoir bientôt l’occasion d’assister à d’autres récitals et concerts. En attendant, je profite des CD que j'ai réussi à m'acheter par miracle, tant ils se vendaient comme des petits pains, preuve de la qualité des spectacles.

Partager cet article

Repost 0
Published by Agrafe - dans Japon
commenter cet article

commentaires

Chris 14/10/2011 12:18



J'ai eu l'occasion de voir quelques manifestations à la Maison de la Culture du Japon, mais pas autant et pas de cette qualité.


Merci pour ce très beau billet. 


Bises et bon WE !



Agrafe 18/10/2011 17:59



Ah……………… Si on avait le temps d'aller voir toutes les belles choses et manifestations qui sont proches de soi, ce serait le bonheur ! Il faudrait un jour que je fasse le tour du net pour trouver
des sites où écouter de la musique japonaise traditionnelle… Ça doit bien exister ! Belle semaine !



damouredo 03/08/2009 15:56

Merci pour ce reportage car ma fille étant plutôt "manga", je ne savais même pas qu'il y avait ce genre de démo à la Japan Expo...

Agrafe 10/08/2009 21:58


Le manga mène à tout, d'autant plus si l'on est passionné… De plus, la communauté des fans de manga est plutôt bon enfant et très créative !
L'année prochaine, allez-y ensemble, je suis certaine que vous serez séduite !


cathdragon 15/07/2009 16:09

c'est impressionnant ! Cela devait être fort beau et instructif ! cath

eg 11/07/2009 18:58

Je suis complètement fan de taïko surtout quand ce sont des hommes torses nus qui jouent!!!
Très bon pour le Ki ça!!

Bidouillette/Tibilisfil 10/07/2009 23:49

Impressionnant!!! J'ai vu plusieurs émissions sur ces sujets, merci ARTE et ici merci à Agrafe pour ce riche reportage!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Tirez La Chevillette...

  • : Agrafe et fanfreluches
  • Agrafe et fanfreluches
  • : Mes doigts fourmillent d’envies créatives à partager (couture, broderie, crochet, déco, bijoux…), je ne sais plus m’arrêter. Venez vous faire contaminer !
  • Contact

Rechercher

Archives

EXPO-VENTE

*********************

Découvrez ma boutique en ligne Âme Camélia sur ALittleMarket.

banniereamecamelia.jpg

*********************

Si vous voulez suivre les making of des créations que je destine à la vente ou mes coups de coeur, venez visiter mon autre miniblog

aylamilly.over-blog.com

*********************

 

... Et La Bobinette Cherra.