Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juin 2009 4 18 /06 /juin /2009 16:51
Alors que je me promenais sur le Net pour découvrir ce que pouvait bien être le fameux biscornu dont Christine (Damoiselles Croisées) parlait, à propos de mes grilles de point de croix dans un commentaire, je suis tombée sur son joli ouvrage. Elle était confrontée à un terrible problème : comment coudre la perle centrale (ou le bouton) sans être obligée de faire un nœud disgracieux ? Pour relever le défi, je me suis lancée dans la confection d’un biscornu en broderie au ruban. Contrairement à ce que j’imaginais, la broderie s’éternise : je n’ai achevé qu’une face !

Mais pour interrompre le suspense insoutenable de Christine, voici ma solution (miracle ?!) pour matelasser un coussin avec des perles.
Tout d’abord, j’utilise un fil solide mais pas trop glissant (le fil de pêche invisible n’a aucune chance de fonctionner !!). J’ai choisi trois brins de mouliné à broder DMC. Il faut aussi penser à prendre une couleur proche du tissu du coussin, ou plus claire.
SANS FAIRE DE NŒUD, je pique (à la portée d’une aiguille depuis la position finale de la perle), et je fais ressortir l’aiguille au bon endroit.
En laissant un assez long bout de fil qui dépasse, je traverse la perle, puis pique à côté du précédent trou pour ressortir de l’autre côté du coussin verticalement.

De l’autre côté, je passe à travers l’autre perle (ou je me contente de faire un petit point), puis je repasse vers le recto du coussin au pied de la première perle. Ce n’est qu’à ce moment, que je tire doucement sur le fil pour matelasser, tout en MAINTENANT L’EXTRÉMITÉ LIBRE du fil !
Je repasse une seconde fois dans la perle, et traverse à nouveau le coussin, tout en tirant plus fort pour bien matelasser. Et ainsi de suite.
C’est la répétition des allers-retours qui noue le fil, n’hésitez pas à repasser plusieurs fois !


Il ne reste plus qu’à le fixer de l’autre côté d’une manière invisible ou presque. Pour cela, je tourne autour des fils entrant dans l’une des perles par derrière (voir photo), puis je pique entre eux, avant de replonger dans le coussin. Toutefois, je ne le traverse pas, mais je ressors plus loin sur le côté (à la portée d’une aiguille). On peut aller jusqu’à la couture du côté pour un biscornu. Je laisse le fil libre SANS NŒUD. Pour bien vérifier que rien ne bouge, je tire franchement sur les deux perles en même temps.

Il ne reste plus, alors qu’à couper les deux extrémités du fil au raz du coussin, et de le frotter pour bien les faire entrer à l’intérieur !

Voilà ce qui est encore visible : (j'espère que ça te conviendra Christine )

Je n’ai pas testé la solidité à la machine à laver, mais, je doute que qui que ce soit veuille vraiment passer son biscornu dans le tambour, à moins de l’avoir bien protégé dans une taie d’oreiller ou au milieu de ses culottes de dentelles fine !!

Partager cet article

Repost 0
Published by Agrafe - dans Broderie
commenter cet article

commentaires

Tirez La Chevillette...

  • : Agrafe et fanfreluches
  • Agrafe et fanfreluches
  • : Mes doigts fourmillent d’envies créatives à partager (couture, broderie, crochet, déco, bijoux…), je ne sais plus m’arrêter. Venez vous faire contaminer !
  • Contact

Rechercher

Archives

EXPO-VENTE

*********************

Découvrez ma boutique en ligne Âme Camélia sur ALittleMarket.

banniereamecamelia.jpg

*********************

Si vous voulez suivre les making of des créations que je destine à la vente ou mes coups de coeur, venez visiter mon autre miniblog

aylamilly.over-blog.com

*********************

 

... Et La Bobinette Cherra.